ACCUEIL | FLUX RSS Mardi 18 Mai 2021

SANTE - Publié le 18/06/2020 à 13:27


Avoir des personnes à charge aurait un impact sur la santé et la productivité au travail


AFP

Une étude anglaise souligne l'impact non négligeable sur la santé et la vie professionnelle des individus qui ont la responsabilité de s'occuper d'une personne âgée de leur entourage.

La recherche indique que ces personnes sont plus susceptibles de travailler à temps partiel et davantage exposées à des problèmes de santé, tels que des douleurs musculaires ou des troubles du sommeil. Pendant le confinement, de nombreux Français se sont retrouvés à devoir gérer toutes les activités familiales  : courses, repas, école à la maison, ménage... tout en exerçant dans le même temps leur activité professionnelle. Une situation exceptionnelle qui s'est avérée pour beaucoup difficile à gérer sur le plan physique et mental.

Mais qu'en est-il des personnes qui exercent un travail, ont une famille et qui doivent en plus s'occuper régulièrement d'une personne âgée ? Parent, voisin, autre membre de la famille... "L'espérance de vie en Europe augmente et, combinée à la réduction des taux de natalité, a modifié la forme des populations avec une proportion croissante de personnes âgées par rapport à celles en âge de travailler", souligne une récente recherche anglaise parue dans The European Journal of Public Health. 

L'étude a été réalisée par des chercheurs de l'université de Southampton en Angleterre et a porté sur les inégalités auxquelles sont confrontés les hommes et les femmes de plus de cinquante ans ayant des responsabilités familiales, telle que la prise en charge d'une personne âgée (le plus souvent ses propres parents). L'équipe a analysé les résultats de plus de 8000 hommes et femmes qui ont participé à l'étude HEAF Health and Employment after Fifty lancée en 2013. 

Risques accrus de douleurs musculo-squelettiques et de dépression

Les résultats de cette recherche ont montré que près d'un cinquième des hommes et plus d'un quart des femmes ont déclaré avoir une personne âgée à charge. Le fait de s'occuper régulièrement d'une tierce personne aurait, selon l'étude, des répercussions sur la situation socio-économique de ces individus, plus susceptibles d'être au chômage ou de travailler à temps partiel, comparé aux autres actifs. 

Mais cela aurait également des conséquences sur la santé mentale et physique : celles et ceux qui consacrent plus de 20 heures par semaine de leur temps à s'occuper d'un parent âgé étaient plus susceptibles d'éprouver des douleurs musculo-squelettiques, de souffrir de maladie pulmonaire obstructive chronique, de dépression ou de troubles de sommeil, indique la recherche. 

"Cette étude a jeté un nouvel éclairage sur les désavantages auxquels sont confrontés ceux qui doivent s'occuper de leurs amis ou des membres de leur famille, et sur l'impact significatif de ces soins sur leur propre santé et leur capacité à travailler", estime la Pre Karen Walker-Bone, qui a dirigé la recherche. 

"Il est essentiel que les employeurs et les pouvoirs publics veillent à ce qu'un soutien suffisant soit mis à la disposition des soignants pour qu'ils puissent rester en bonne santé et productifs et ne finissent pas par avoir eux-mêmes besoin de soins", martèle la chercheuse. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Produits végétariens: une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales
Envie de protéines? Mettez des sauterelles dans votre assiette
Arrêts cardiaques hors hôpital : des médecins élaborent un outil pour évaluer les risques de lésions cérébrales
Le premier chien testé positif au coronavirus aux Etats-Unis est mort
Que se passe-t-il si vous mangez trop de fibres?
On sait maintenant d'où vient l'odeur de transpiration
Quatre cas de démence sur dix pourraient être évités ou retardés
Coronavirus: les pays nordiques, très rares îlots sans masque dans le monde
L'effet confinement se fait encore sentir chez les personnes sujettes au stress
Du hard seltzer bientôt à l'apéro... Mais c'est quoi ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les T-Rex adolescents ont évincé les espèces de dinosaures plus petites, selon une étude
Italie: découverte d'un char de l'époque romaine près de Pompéi
Australie: un mouton délesté de son pelage de 35 kg
La Russie lance son premier satellite de surveillance de l'Arctique
Dès 2022, un satellite Franco-Chinois pour observer la jeunesse de l'univers
 LES PLUS LUS 
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2021 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.050 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.