ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 23 Septembre 2018

RECHERCHE - Publi le 04/12/11 18:31


Les courants océaniques : gros pompeurs de CO2 dans l'Atlantique Nord



Une équipe française de chercheurs a découvert que les courants océaniques permettaient de séquestrer 100 fois plus de carbone que la voie biologique marine.



30% du gaz carbonique émis dans l'atmosphère suite aux activités humaines est capté par les océans. L'autre puits de carbone n'est autre que la biosphère terrestre.



Deux mécanismes océaniques permettent d'enfouir ce carbone : la voie biologique, à savoir le phytoplancton qui l'utilise pour sa photosynthèse, et la voie physique –les courants froids précipitent à 300-400 m de profondeur le gaz carbonique empêchant ainsi tout échange avec l'atmosphère.



Ce puits océanique fonctionne très bien dans l'Atlantique Nord ; c'est pourquoi une équipe de scientifiques du CNRS, de l'IRD, du MNHN, de l'UPMC et de l'UBO ont effectué leurs travaux de recherche à cet endroit précis. Différentes simulations numériques ont été réalisées pour déterminer la quantité exacte de carbone captée par les deux voies d'absorption océanique. Les résultats publiés dans la revue Journal of Geophysical Research révèlent avec étonnement que le gaz carbonique est 100 fois capturé et stocké par la pompe physique que par la pompe biologique qui ne représenterait, d'après l'étude, qu'une infime partie du carbone, de l'ordre du centième.



Cette découverte interpelle les scientifiques sur de nombreux points comme le temps de stockage du carbone en eaux profondes, son évolution avec le changement climatique et l'universalité de cette observation entre les deux pompes marines dans tous les océans du monde.

Le probable successeur des nonicotinodes nfaste aux bourdons
Japon: essai sur l'homme d'un traitement de Parkinson par cellules souches
Des chercheurs dveloppent un test sanguin pour dtecter le mlanome
Des ciseaux gntiques provoquent des mutations inattendues
Ebola: des chercheurs espagnols travaillent sur un vaccin universel
Test prometteur en Australie pour combattre la dengue
Les thrapies gniques: un espoir pour les patients, un dfi pour les payeurs
Progrs encourageant vers un vaccin contre le VIH
La plupart des tudes sont fausses: l'avertissement choc d'un chercheur
La mdecine moins lourde contre le cancer progresse
 Publicit 
 LES PLUS RÉCENTS 
L'esprance de vie des Europens, en hausse mais menace par l'obsit
Plan sant: il y aura des mesures sur la psychiatrie selon Agns Buzyn
valuation de l'homopathie: la Haute autorit de sant peaufine sa mthode
Un monastre mexicain, dernier refuge de salamandres aquatiques
Colombie: naissance en captivit d'un singe araigne, espce menace
 LES PLUS LUS 
Kenya: huit rhinocros morts aprs avoir t changs de parc
Puces Intel: des chercheurs dcouvrent une faille de scurit
Comment limiter le temps d'exposition aux crans des enfants ?
Des tombes de l'poque romaine dcouvertes dans un village palestinien
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Le plus vieux fromage jamais trouv aurait t dterr en gypte
La mortalit par AVC volue ingalement en Europe
Mars son plus prs de la Terre en 15 ans
Le gnome complet du bl tendre squenc pour la premire fois
 Publicit 
 En image 
 Publicit 
2011-2018 Aux Frontires de la Science. Crdits photos: istockphoto. Page gnre en 0.032 secondes. Blog d'actualits scientifiques ralis par des passionns.