ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 19 Juin 2018

RECHERCHE - Publi le 04/12/11 18:31


Les courants océaniques : gros pompeurs de CO2 dans l'Atlantique Nord



Une équipe française de chercheurs a découvert que les courants océaniques permettaient de séquestrer 100 fois plus de carbone que la voie biologique marine.



30% du gaz carbonique émis dans l'atmosphère suite aux activités humaines est capté par les océans. L'autre puits de carbone n'est autre que la biosphère terrestre.



Deux mécanismes océaniques permettent d'enfouir ce carbone : la voie biologique, à savoir le phytoplancton qui l'utilise pour sa photosynthèse, et la voie physique –les courants froids précipitent à 300-400 m de profondeur le gaz carbonique empêchant ainsi tout échange avec l'atmosphère.



Ce puits océanique fonctionne très bien dans l'Atlantique Nord ; c'est pourquoi une équipe de scientifiques du CNRS, de l'IRD, du MNHN, de l'UPMC et de l'UBO ont effectué leurs travaux de recherche à cet endroit précis. Différentes simulations numériques ont été réalisées pour déterminer la quantité exacte de carbone captée par les deux voies d'absorption océanique. Les résultats publiés dans la revue Journal of Geophysical Research révèlent avec étonnement que le gaz carbonique est 100 fois capturé et stocké par la pompe physique que par la pompe biologique qui ne représenterait, d'après l'étude, qu'une infime partie du carbone, de l'ordre du centième.



Cette découverte interpelle les scientifiques sur de nombreux points comme le temps de stockage du carbone en eaux profondes, son évolution avec le changement climatique et l'universalité de cette observation entre les deux pompes marines dans tous les océans du monde.

Au Gabon, un laboratoire ultra-scuris contre le virus Ebola
La technique s'amliore pour greffer des organes infects par l'hpatite C
Les virus gants, inventeurs de leurs gnes?
En Bretagne, la filire cosmtique surfe sur les algues
Musique: bide ou carton ? Des chercheurs disent pouvoir prdire le succs
Dcouverte d'une molcule prometteuse contre la sclrose en plaques
Les fourmis, une source future de mdicaments ?
Dcouverte montralaise contre le cancer du sein
Des structures embryonnaires cres sans passer par la fcondation
Il y a cinq formes de diabte et non deux, estiment des chercheurs
 Publicit 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le trouble de l'rection serait un symptme d'un dysfonctionnement cardiaque
Moins sucre, plus naturelle: quand la ptisserie cherche allier bon et sain
Les avions Rafale en sourdine pendant le bac
Au Sirha Green, les chefs repeignent la cuisine en vert
L'orang-outang le plus g du monde meurt dans un zoo australien
 LES PLUS LUS 
Les scientifiques amricains transfrent la mmoire d'un escargot l'autre en transplantant de l'ARN
A la recherche de l'origine des Incas, grce la gntique
Pologne: Premire naissance en captivit d'un couscous, marsupial indonsien
Dcouverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Prou
Un chteau en Corrze pour un peu plus de 11 euros et la bonne cause
Dans le sud du Maroc, les mtorites suscitent les convoitises
Le muse des gouts de Paris fait peau neuve
Reforestation: un appel projets pour planter un million d'arbres
Au Chili, un vent de libert sexuelle fait exploser les cas de VIH
Climat: moins de neige et la belette blanche devient une cible
 Publicit 
 En image 
 Publicit 
2011-2018 Aux Frontires de la Science. Crdits photos: istockphoto. Page gnre en 0.025 secondes. Blog d'actualits scientifiques ralis par des passionns.