ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 24 Janvier 2019

RECHERCHE - Publi le 04/12/11 18:13


Des venins de serpents sous exploités



Une équipe de scientifiques a révélé que les venins de serpents n'avaient pas encore livré tous leurs secrets d'un point de vue pharmacologique. Un constat important sachant que ces espèces sont de plus en plus menacées d'extinction.



Une équipe pluridisciplinaire menée par Nicolas Vidal du Laboratoire "Systématique, adaptation, évolution" a publié une étude dans la revue Bioessays de cette semaine indiquant que de nombreux venins de serpents n'avaient pas encore été étudiés d'un point de vue pharmacologique et donc potentiellement utilisables en médecine. En effet, de nombreux médicaments destinés à l'homme ont été créés à partir de travaux menés sur des venins de serpents depuis des décennies.



La Terre recèle plus de 3 000 espèces différentes de serpents dont 600 sont dotés de crochets venimeux et 2 000 autres non. Ces dernières sont appelées "colubridés" ou "couleuvres" et sont, en général, sans danger pour les humains. Longtemps sous exploités, ces animaux sont pourtant potentiellement utiles médicalement car ils possèdent bien du venin.



Voilà seulement quelques années que les scientifiques ont commencé à se pencher sur ces espèces. Ils ont recours à des méthodes de criblage à haut débit, qui permettraient aujourd'hui d'identifier et d'extraire rapidement et efficacement les molécules utiles d'un point de vue thérapeutique. Un bilan qui pourrait arriver un peu tard sachant qu'une érosion de la biodiversité s'opère actuellement, menaçant les populations de serpents sur lesquelles reposent ces espoirs biomédicaux.

Adopter un mode de vie similaire celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne sant
La taille et le poids influenceraient plus la longvit fminine que masculine
Les enfants en contact avec la nature se comporteraient mieux
Le cerveau reste attentif son environnement mme pendant le sommeil
Dormir moins de 6h par nuit pourrait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
Plusieurs centaines de gnes ayant une influence sur la consommation de tabac ont t dcouverts
Certains additifs alimentaires seraient lis un style de vie plus sdentaire
Notre cerveau porte son attention sur la taille relle des objets
Cancer du sein: un test sanguin pourrait aider choisir le traitement
la recherche de nouvelles molcules contre le paludisme
 Publicit 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les enfants bilingues n'ont pas plus de facilits que les autres en matire de concentration.
Adopter un mode de vie similaire celui des chasseurs cueilleurs permettrait de rester en bonne sant
La taille et le poids influenceraient plus la longvit fminine que masculine
Japon: un satellite lanceur de mtorites en orbite pour un spectacle spatial indit
La NASA et la Chine collaborent sur la Lune
 LES PLUS LUS 
Beurk ou miam? La diffrence est plus dans la tte que dans l'assiette
L'empire contre-attaque ou le retour de Microsoft au sommet
Climat: une ado en colre plaide en faveur des gnrations futures
Attaque sur les petits crans: le boom des jeux vido sur mobile en Afrique
Microbiote: la dcouverte de notre jardin intrieur
Naissance du premier bb grce une greffe d'utrus d'une donneuse dcde
Une lettre d'Einstein sur Dieu vendue 2,89 millions de dollars
Cuba: l'internet mobile disponible partir de jeudi
L'hiver est l, le charbon brle, les Balkans suffoquent
Premier vol habit destination de l'ISS depuis le lancement rat
 Publicit 
 En image 
 Publicit 
2011-2019 Aux Frontires de la Science. Crdits photos: istockphoto. Page gnre en 0.033 secondes. Blog d'actualits scientifiques ralis par des passionns.