ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 17 Août 2018

SCIENCE - Publié le 04/12/11 à 18:03


Comment les UVA agissent-ils sur l'ADN ?



Le bronzage à haute dose est nocif pour la santé et peut provoquer des cancers de la peau. La faute incombe aux rayons ultra-violets A. Comment agissent-ils sur notre organisme ?



D'après le Syndicat des Dermatologues, près de 80 à 90 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués, chaque année. Les travailleurs en plein air, les jeunes et les habitants de régions ensoleillées sont les plus touchés. Les rayons UVA du soleil sont responsables de ces cancers. Une équipe de scientifiques du Laboratoire Francis Perrin, en collaboration avec des chercheurs du laboratoire du CEA-Inac, à Grenoble, a détecté le mode d'interaction de ces rayons UV avec l'ADN, notre patrimoine génétique. Leurs travaux sont publiés en ligne, depuis le 18 mars, dans le Journal of the American Chemical Society.



95% des rayons UV du soleil parvenant à la surface de la Terre sont de type A. Ils produisent des modifications chimiques des bases de l'ADN, à savoir sur l'adénine, la guanine, la thymine et la cytosine. L'altération chimique la plus courante est la combinaison de deux thymines proches sur le brin d'ADN, pour donner une nouvelle entité, le "dimère de cyclobutane".



Les physico-chimistes ont examiné le comportement d'une double hélice d'ADN synthétique (formée uniquement de paires adénine-thymine) vis-à-vis des photons UVA. Ils ont ensuite comparé son comportement avec celui des deux simples brins complémentaires (constitués uniquement de thymines ou uniquement d'adénines). Les résultats montrent que les bases, individuellement, sont transparentes aux UVA. Mais lorsque qu'elles sont associées dans des brins d'ADN, l'absorption des rayons UVA augmente sensiblement quand ces derniers s'associent pour former une double hélice. De plus, la probabilité qu'un photon UVA absorbé conduise à la formation des cyclobutanes est au moins dix fois plus élevée dans le cas d'un double brin que pour un simple brin. La structure électrique des bases expliquerait cette distinction entre simple brin d'ADN et double hélice. L'état excité des bases persisterait plus longtemps accentuant, ainsi l'altération des thymines.



Reste désormais à étendre ces études expérimentales à des séquences d'ADN plus complexes, semblables à l'ADN naturel.

La relativité d'Einstein, supercherie scénaristique préférée des réalisateurs
Découverte d'un vieux ptérosaure, premier vertébré construit pour voler
Docile ou agressif ? Des gènes de la domestication découverts chez les renards
Une boucle d'oreille vieille de 2200 ans dévoilée à Jérusalem
La pêche au filet a débuté il y a près de 30.000 ans
Sur le site de Stonehenge, certains défunts seraient d'origine galloise
Un réfugié kurde remporte la médaille Fields... et se la fait voler
Israël: des archéologues dévoilent une fabrique de poterie antique
Taira, épicentre de l'art rupestre chilien
Rio capitale mondiale des maths, médailles Fields à la clé
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
En Bosnie, des cheveux sur mesure et gratuits pour les enfants cancéreux
Au coeur de l'Amazonie, vivre dans la plus grande jungle du monde
Puces Intel: des chercheurs découvrent une faille de sécurité
Une marée rouge décime la population aquatique de la côte ouest de la Floride
Le binge drinking peut augmenter le risque de maladies cardiovasculaires
 LES PLUS LUS 
Pologne: Première naissance en captivité d'un couscous, marsupial indonésien
Découverte d'un nouveau site de sacrifice rituel d'enfants au Pérou
Voici Norman, l'intelligence artificielle psychopathe
Avec le réchauffement climatique, les légumes vont devenir plus rares
Kenya: huit rhinocéros morts après avoir été changés de parc
Mars à son plus près de la Terre en 15 ans
L'odeur du café est-elle suffisante pour stimuler notre cerveau ?
Naissances en série au zoo d'Amnéville
A Strasbourg, la révolution verte est en marche
Des records de chaleur dans tout l'hémisphère nord
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2018 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.035 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.