ACCUEIL | FLUX RSS Dimanche 25 Octobre 2020

RECHERCHE - Publié le 04/08/2020 à 17:16


Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire


AFP

D'après une étude anglaise, l'aspirine, l'ibuprofen ou le paracetamol, ces antalgiques que nous avons tous l'habitude de consommer en cas de petite fièvre ou mal de ventre, causeraient plus de mal que de bien dans le traitement des douleurs chroniques.

Dans l'ébauche de son étude sortie lundi 3 août, Le National Institute for Health and Care Excellence (Nice) a annoncé "qu'il y avait peu ou pas de preuves" sur l'efficacité des médicaments communément utilisées pour le traitement de la douleur primaire chronique, c'est-à-dire celle qui dure ou réapparaît pendant plus de trois mois et est causée par une incapacité physique ou une détresse émotionnelle.

Les antalgiques n'apportaient aucune amélioration sur la douleur, la qualité de vie ou la détresse psychologique. En revanche, le début des travaux prouve que ces médicaments causent des dommages, dont des phénomènes d'addiction.

Le problème viendrait d'un déséquilibre entre les attentes du patient et le travail réel du médecin généraliste ou spécialiste. Les patients s'attendent à un diagnostic clair et à un traitement efficace, alors que la complexité de la maladie est souvent complexe à gérer pour les praticiens. Cette inadéquation peut impacter négativement la relation entre les professionnels de santé et les patients, dont une conséquence possible est la prescription de médicaments inefficaces et possiblement nocifs.

Pour changer cela, le Nice préconise qu'il faut garder en tête que la douleur chronique primaire est une maladie à part entière et non comme un simple symptôme d'une autre maladie. En mai 2019, la douleur chronique a d'ailleurs fait son entrée dans la classification internationale des maladies de l'OMS. Et il ne faut pas la prendre à la légère. L'Institut estime qu'un tiers voire la moitié de la population britannique en souffre. En France, c'est sensiblement les mêmes chiffres avec un français sur trois malade de douleurs chroniques. 

Pour la soigner, l'étude martèle qu'il ne faut plus utiliser les antalgiques et préférer des programmes d'exercices de groupe supervisés, certains types de thérapie psychologique ou d'acupuncture. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire
Des chercheurs en bonne voie pour détecter le Covid-19 dans l'air expiré
Des chercheurs d'Harvard fournissent une explication sur la perte d'odorat liée au Covid-19
Repérer les risques d'Alzheimer dès l'âge de 20 ans ? C'est possible, affirment des chercheurs
La présence d'un anticorps pourrait expliquer pourquoi certaines femmes font des fausses couches à répétition
Une recherche sur les survivants d'Ebola nous en apprend plus sur les séquelles à long terme du virus
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Une vaste étude illustre les méfaits de la pollution de l'air sur la santé des seniors
Des médecins décrivent une pathologie similaire à Alzheimer
Covid-19: la dexaméthasone déjà utilisée à grande échelle en France, selon une infectiologue
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Dès 2022, un satellite Franco-Chinois pour observer la jeunesse de l'univers
Nancy: un robot-chien pour remplacer l'homme dans les endroits dangereux
La prochaine mission vers Vénus sera peut-être privée
Royaume-Uni: un rat détecteur de mines récompensé pour sa bravoure
Amazon introduit le paiement sans contact avec la paume de la main
 LES PLUS LUS 
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.095 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.