ACCUEIL | FLUX RSS Dimanche 25 Octobre 2020

SANTE - Publié le 29/01/2020 à 22:55


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable


AFP

Une étude réalisée par des chercheurs de l'université de la Colombie-Britannique (Canada) suggère que lorsqu'il s'agit d'évaluer la qualité d'une information et de juger la crédibilité de la personne qui la délivre, les enfants savent faire preuve de discernement dès l'âge de quatre ou cinq ans.

S'il vous arrive de proférer des petits mensonges "pour le bien" de votre progéniture (il faut manger, sinon tu ne grandiras pas), attention toutefois à ne pas le faire trop souvent, sous peine que votre enfant vous range dans la catégorie des personnes "peu" fiables. Une recherche menée sur 662 enfants âgés de 3 à 13 ans parue dans Plos One a en effet montré que les enfants font très tôt la distinction entre des individus capables de délivrer des informations correctes et précises et ceux qui se trompent.

Pour parvenir à cette conclusion, les auteurs de l'étude ont montré plusieurs séries de vidéos aux enfants, sur lesquelles des acteurs devaient deviner le contenu d'une boîte ou donner la définition d'un mot. Certains hésitaient ou se trompaient, tandis que d'autres semblaient plus confiants et plus précis dans leurs informations. Les jeunes participants ont ensuite été invités à évaluer les acteurs, en précisant lesquels leur semblaient les plus intelligents et ceux qui leur inspiraient le plus confiance.

Les réponses des enfants dénotent une tendance à apprendre plus facilement au contact de personnes qui ne se trompent pas. A l'inverse, les enfants ont éprouvé plus de difficultés à se fier aux personnes qui ont donné de fausses informations. Cette capacité à évaluer la crédibilité d'une personne selon les réponses qu'elle donne apparaît dès l'âge de 4 ou 5 ans, notent les chercheuses à l'origine de l'étude. 

Ce n'est en revanche qu'à partir de l'âge de huit ans (environ) que les enfants intègrent la notion du concept de confiance en soi et de l'hésitation. Il était par exemple plus difficile pour les enfants d'apprendre à faire confiance à quelqu'un qui se montrait hésitant, même quand la situation le justifiait. "Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour mieux comprendre l'évolution de la compréhension de l'hésitation", considère la chercheuse Susane Birch, qui a dirigé les travaux.

Au vu des résultats de cette étude, les chercheurs recommandent aux parents et aux éducateurs de faire attention non seulement à ce qu'ils communiquent aux enfants, mais aussi à la manière dont ils le font, tout en veillant à entretenir leur crédibilité à long terme.

6 commentaires

    Laisser un commentaire

    • Maximum 250 caractères


    Produits végétariens: une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales
    Envie de protéines? Mettez des sauterelles dans votre assiette
    Arrêts cardiaques hors hôpital : des médecins élaborent un outil pour évaluer les risques de lésions cérébrales
    Le premier chien testé positif au coronavirus aux Etats-Unis est mort
    Que se passe-t-il si vous mangez trop de fibres?
    On sait maintenant d'où vient l'odeur de transpiration
    Quatre cas de démence sur dix pourraient être évités ou retardés
    Coronavirus: les pays nordiques, très rares îlots sans masque dans le monde
    L'effet confinement se fait encore sentir chez les personnes sujettes au stress
    Du hard seltzer bientôt à l'apéro... Mais c'est quoi ?
     Publicité 
     LES PLUS RÉCENTS 
    Dès 2022, un satellite Franco-Chinois pour observer la jeunesse de l'univers
    Nancy: un robot-chien pour remplacer l'homme dans les endroits dangereux
    La prochaine mission vers Vénus sera peut-être privée
    Royaume-Uni: un rat détecteur de mines récompensé pour sa bravoure
    Amazon introduit le paiement sans contact avec la paume de la main
     LES PLUS LUS 
    Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
    L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
    Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
    Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
    Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
    Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
    L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
    Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
    Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
    La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
     Publicité 
     En image 
     Publicité 
    2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.092 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.