ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 7 Juillet 2020

SANTE - Publié le 28/11/2019 à 08:03


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?


AFP

Une nouvelle étude américaine suggère que le cannabis thérapeutique pourrait aider à réduire de moitié les douleurs chez les personnes souffrant de maux de tête chroniques ou de migraines sévères. 

Prescrit pour soulager les douleurs chroniques liées à certaines pathologies spécifiques telles que l'épilepsie ou le cancer, le cannabis thérapeutique pourrait également réduire de moitié les migraines et les maux de tête, affirme une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université de l'État de Washington.

L'étude a été réalisée à partir d'archives de l'application Strainprint, qui permet de suivre et de déclarer l'évolution des symptômes avant et après la prescription de produits extraits du cannabis provenant du Canada, où l'usage du cannabis à des fins médicales est autorisé depuis 2001.

Publiée dans le Journal of Pain, cette recherche recense les déclarations de 1.200 patients souffrant de maux de tête et 653 atteints de migraines. A partir de l'application canadienne, les participants ont fourni des renseignements visant à décrire l'évolution de leurs symptômes avant et après l'usage du cannabis thérapeutique. 

Dirigés par Carrie Cuttler, professeure adjointe de psychologie à l'université de l'État de Washington, les travaux suggèrent que l'inhalation de cannabis pourrait réduire respectivement de 47,3% et de 49,6% la gravité des maux de tête et des migraines, selon des résultats basés sur les déclarations des volontaires.

"Nous voulions aborder cette question d'une manière écologiquement valable, c'est-à-dire en examinant les patients qui consomment du cannabis à base de plantes entières pour se soigner chez eux et dans leur environnement", précise Carrie Cuttler.

L'huile de cannabis serait plus efficace que les fleurs séchées 

L'étude indique que les effets bénéfiques sur les maux de tête et migraines étaient plus efficaces quand le cannabis médical était prescrit sous forme de concentré, par exemple en huile, comparé à d'autres modes d'administration comme les fleurs séchées.

L'équipe de la Pre Cuttler note également que les variations de doses de tétrahydrocannabinol (THC) et de cannabidiol (CBD)- les deux principaux composants du cannabis- dans les différents produits cités ne montraient pas de différence significative quant à leur rôle dans la réduction de la douleur. 

La Pre Cuttler note toutefois quelques limites dans cette étude, notamment l'absence d'un groupe témoin placebo et incite la sphère scientifique à explorer davantage la piste du cannabis médical dans la réduction des maux de tête et des migraines. "D'autres recherches sont nécessaires", insiste la chercheuse. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des neuroscientifiques expliquent d'où vient le sentiment de solitude
Endométriose : des conséquences importantes sur la vie sociale et professionnelle des patientes
Augmenter sa consommation de vitamine K pour vivre plus longtemps ?
Avoir des personnes à charge aurait un impact sur la santé et la productivité au travail
Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.073 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.