ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 4 Juin 2020

SANTE - Publié le 12/11/2019 à 16:34


La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes


AFP

La médecine traditionnelle chinoise, à la mode en Occident, doit être encadrée et soumise aux mêmes critères d'exigence que la médecine conventionnelle, ont averti jeudi les académies européennes de science et de médecine.

"Les académies mettent en garde contre un usage non réglementé de la médecine traditionnelle chinoise", ont indiqué dans un communiqué ces deux instances, l'EASAC et la FEAM, qui regroupent les académies des sciences et de médecine des pays européens.

Elle demandent "une révision du cadre de régulation européen pour s'assurer que la médecine traditionnelle chinoise est traitée selon les mêmes standards de preuve que la médecine conventionnelle".

Cette prise de position est une réaction à la création d'un chapitre sur la médecine chinoise dans la dernière Classification internationale des maladies, document de référence périodiquement actualisé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

"Le fait que l'OMS ait inclus un chapitre sur la médecine traditionnelle chinoise ne veut pas dire qu'on peut automatiquement l'utiliser sans preuve solide de sa sûreté", a estimé le professeur suédois Dan Larhammar, président du groupe d'expert des académies européennes.

"Certaines médecines traditionnelles chinoises peuvent avoir de sérieux effets secondaires et interagir avec d'autres traitements", a renchéri un autre expert, le Pr Jos van der Meer, ancien président de l'EASAC.

"Certains patients peuvent courir le risque que leur maladie grave soit traitée inefficacement et que le recours à la médecine conventionnelle soit retardé", a-t-il poursuivi.

"Il y a des exemples de médecines traditionnelles chinoises qui ont prouvé, à travers des essais cliniques rigoureux, qu'elles pouvaient avoir des effets bénéfiques, par exemple le traitement à l'artémisinine contre le paludisme", a rappelé le Pr Larhammar.

"D'autres effets bénéfiques restent peut-être à découvrir, mais cela ne veut en aucun cas dire que toute affirmation peut être acceptée sans regard critique", a-t-il ajouté.

La pharmacologue chinoise Tu Youyou avait reçu en 2015 le prix Nobel de médecine pour avoir extrait d'une plante citée par la médecine traditionnelle la principale molécule utilisée aujourd'hui contre le paludisme, l'artémisinine.

La Classification internationale des maladies de l'OMS fournit un langage commun grâce auquel les professionnels de la santé peuvent échanger des informations sanitaires partout dans le monde.

La nouvelle classification, appelée CIP-11, a été publiée en 2018 puis officiellement adoptée en mai dernier. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
Une maladie peut-être liée au coronavirus touche des enfants au Royaume-Uni
Une étude suggère que le Covid-19 ne serait pas sexuellement transmissible
Coronavirus: une vacherie qui réserve des surprises
Deux chats malades du coronavirus à New York
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.056 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.