ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 10 Décembre 2019

INSOLITE - Publié le 30/09/2019 à 14:00


Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais


AFP

Leur déhanché est "mécanique et répétitif" mais "très joli à voir", résume Serena, strip-teaseuse dans un club de Nantes où deux robots inventés par un artiste britannique ont été présentés pendant un mois pour attirer de nouveaux clients.

Ces robots blancs s'inspirant du corps des femmes, dont la tête est matérialisée par une caméra de surveillance diffusant une lumière néon, ont été créés "pour mettre en avant la recrudescence de la vidéosurveillance" et amener le public à s'interroger sur cette question, a expliqué le directeur du SC Club Laurent Roué.

Les deux robots exécutent une chorégraphie autour d'une barre de pole dance, comme le font les danseuses du club.

A l'origine, ces robots n'avaient pas vocation à être "une animation dans les clubs de strip-tease", a poursuivi M. Roué. Mais il a réussi à convaincre leur créateur, l'artiste britannique Giles Walker de les installer dans son établissement nantais après avoir découvert les deux humanoïdes au salon électronique CES de Las Vegas en 2018.

L'expérience l'a amené à conclure que la robotique "ne remplacera jamais pour nous les danseuses, ni ne prendra beaucoup de place dans nos activités".

Même constat pour Serena qui travaille dans l'établissement depuis juin et estime que les robots "ne pourront pas remplacer les jeux de regards, les ondulations du corps".

Laurent Roué avait initié ce projet pour fêter le 5e anniversaire de son club de strip-tease avec l'objectif d'attirer une clientèle nouvelle. "L'enseigne paraît assez sulfureuse, donc beaucoup de gens n'osent pas pousser les portes. Là ils ont pris l'excuse des robots pour venir voir", a-t-il expliqué.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.077 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.