ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Novembre 2019

PLANETE - Publié le 06/09/2019 à 15:30


Australie: quand des marsupiaux meurent d'intenses accouplements


AFP

Les rapports sexuels très intenses de minuscules marsupiaux vivant uniquement dans le nord-ouest de l'Australie seraient à l'origine de la mort prématurée d'une génération entière de mâles, ont rapporté vendredi des chercheurs.

Des spécialistes des kalutas - des marsupiaux de la taille d'une souris que l'on ne trouve que dans la région aride de Pilbara (Australie-Occidentale) - affirment que ces rapports sexuels excessifs font chuter leur système immunitaire, entraînant un fort taux de mortalité de l'espèce.

Les femelles kalutas s'accouplent de manière fréquente et avec des mâles différents au cours de chaque saison de reproduction.

"Cela signifie que les mâles doivent aussi beaucoup s'accoupler et avoir du sperme de bonne qualité (et en quantité) afin de surpasser leurs rivaux masculins", a expliqué Genevieve Hayes, qui a dirigé l'équipe de recherche de l'Université d'Australie-Occidentale.

Les scientifiques pensent qu'il s'agit d'un rare exemple de "sémelparité masculine" qui est le fait de n'avoir, au cours d'une vie, qu'un seul cycle de reproduction. Ces mammifères meurent donc souvent avant la naissance de leur progéniture.

"Des mâles ont été capturés régulièrement et en nombre tout au long de l'étude, sauf immédiatement après la saison des amours", a expliqué Mme Hayes.

Ces captures, "couplées à d'autres recherches sur le terrain et en laboratoire, laissent fortement penser que les mâles meurent après la saison des amours", selon la chercheuse.

Pour autant, ce "comportement d'accouplement extrême" n'empêche pas l'espèce des kalutas de bien se porter, soulignent les chercheurs.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Un petit ruminant disparu des radars depuis 25 ans photographié au Vietnam
Les coraux des Caraïbes en danger de mort
Climat: plus vite, plus haut que prévu pour les océans?
Le pirarucu, poisson géant d'Amazonie prisé par les gastronomes
L'oiseau le plus bruyant du monde crie pour trouver l'amour
Un louveteau affaibli prend ses quartiers dans une station de ski des Alpes-Maritimes
Les dauphins roses d’Amazonie contaminés au mercure
Un insecte nommé Greta
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le voyage périlleux des tortues de mer nées sur les côtes grecques
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
 LES PLUS LUS 
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années
Trois millions de dollars pour les auteurs de la première image d’un trou noir
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.087 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.