ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 3 Juillet 2020

SANTE - Publié le 06/09/2019 à 15:22


Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels


AFP

La cryothérapie, technique qui consiste à exposer le corps à un froid intense pour traiter des douleurs ou des inflammations, n'offre que des bénéfices "modestes" mais comporte des risques bien réels, comme les brûlures, selon un rapport de l'Inserm.

Les résultats montrant un effet positif de la cryothérapie "sont modestes et mesurés uniquement à très court terme", selon ce rapport rendu public jeudi, dont les auteurs se basent sur les études publiées sur le sujet. Des études dont, en outre, "la qualité méthodologique (...) laisse beaucoup à désirer", selon eux.

Dans le cadre d'une cryothérapie ("thérapie par le froid"), le sujet est placé pendant 2 à 3 minutes dans des chambres ou des cabines dont la température peut descendre sous -110°C. Dans certains cas, la tête est exposée au froid, dans d'autres non.

"À l'origine destinée aux sportifs de haut niveau, afin de prévenir ou traiter les douleurs musculaires après l'exercice, cette pratique est désormais proposée dans le cadre de maladies inflammatoires ou neurologiques, voire en dehors de tout contexte pathologique", souligne l'Inserm.

Problème: "La cryothérapie corps entier pose d'authentiques problèmes de sécurité", selon le rapport, qui pointe "des effets secondaires bien réels". Parmi eux, des "brûlures locales au 1er ou 2e degré", des maux de tête ou des "urticaires chroniques au froid".

A l'extrême, "un cas de dissection de l'aorte abdominale" (déchirure de cette artère, qui constitue une urgence vitale) a même été décrit.

Le rapport appelle à des études plus poussées et une meilleure évaluation de la cryothérapie.

"Des mécanismes biologiques sont régulièrement proposés pour expliquer l'effet bénéfique du froid sur le corps. Ces explications sont diversement convaincantes et ne sont, en tous cas, pas suffisantes", selon ces travaux du Centre de Recherche en Epidémiologie et Santé des populations (CESP) de l'Inserm.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des neuroscientifiques expliquent d'où vient le sentiment de solitude
Endométriose : des conséquences importantes sur la vie sociale et professionnelle des patientes
Augmenter sa consommation de vitamine K pour vivre plus longtemps ?
Avoir des personnes à charge aurait un impact sur la santé et la productivité au travail
Confinement: un quart des fumeurs a augmenté sa consommation de tabac
Le manque de sommeil pourrait augmenter la fréquence des crises d'asthme chez les jeunes adultes
Les Français ont mieux vécu le confinement grâce à... leur chien
Enfant autiste : un animal domestique peut alléger le stress familial
Les masques grand public, mode d'emploi
Complications inflammatoires, neurologiques, cardio: les mauvaises surprises de Covid-19
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.069 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.