ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Juillet 2020

SCIENCE - Publié le 05/09/2019 à 16:36


Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années


AFP

Il y a 550 millions d'années, un curieux animal, mourait en laissant la trace de son dernier déplacement en héritage, offrant aux scientifiques l'opportunité de décrire un des tout premiers organismes doués de mouvement.

Appelé Yilingia spiciformis, l'animal ressemble à un "vers segmenté" (son corps est composé de plusieurs anneaux successifs, identiques). "L'animal possède deux côtés symétriques, une tête et une queue", explique à l'AFP le paléontologue Shuhai Xiao, de la Virginia Tech aux Etats-Unis.

Si de nombreuses traces de déplacement datant de l'Ediacarien (-635 à -542 millions d'années) wormont déjà été découvertes en Australie, aux États-Unis, au Canada, en Afrique, les fossiles des animaux qui pourraient en être les auteurs se font plus rares.

Or une équipe de chercheurs menée par Shuhai Xiao annonce avoir pu étudier une trace et son créateur, retrouvés ensemble dans les gorges du Yangtsé, dans le sud de la Chine, l'animal étant mort alors qu'il traçait sa route.

Il n'y a pas d'animaux vivants qui ressemblent vraiment à Yilingia spiciformis et les milles pattes "sont ce qu'on peut trouver de plus proche", ajoute le spécialiste.

Selon l'étude publiée mercredi dans la revue Nature, Yilingia spiciformis vivait il y a 550 millions d'années, pendant l'Ediacarien et serait "l'un des plus anciens animaux mobiles".

Une découverte rare étoffée d'une cinquantaine d'autres fossiles recueillis entre 2013 et 2018, soit identiques à l'animal soit identiques à sa trace.

Selon les chercheurs, l’animal vivait dans l'eau et devait mesurer 5 à 26 mm de largeur et jusqu’à 27 cm de longueur. Il serait constitué d'une cinquantaine de fragments identiques, chacun composé d'"un lobe central et de deux lobes latéraux pointant vers l'arrière".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
Don du corps à la science, anatomie d'une pratique opaque
Les ancêtres des crocodiles auraient marché sur deux pattes, selon une étude
Pourquoi les berniques collent-elles si fort aux rochers ?
Les humains sont capables de décrypter les cris des chimpanzés
Le plus vieil oeuf de l’Antarctique a été pondu par un énorme reptile marin
Eruption du Vésuve: découverte d'un fragment de cerveau vitrifié
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.