ACCUEIL | FLUX RSS
Dimanche 17 Novembre 2019

SANTE - Publié le 29/08/2019 à 15:18


Tatouages: après l’encre, les aiguilles suspectées de susciter des allergies


AFP

Après l’encre, les aiguilles : une équipe internationale de chercheurs a montré que des particules du métal des aiguilles utilisées lors de tatouages pouvaient migrer dans le corps, au risque de provoquer des allergies.

« Les particules de chrome et de nickel provenant de l’abrasion d’aiguilles de tatouage migrent vers les ganglions lymphatiques », relève une équipe de chercheurs, dont certains venus de Grenoble, dans une étude publiée mardi dans la revue spécialisée Particle and Fiber Toxicology.

Le nickel et le chrome de ces aiguilles peuvent provoquer des réactions d’hypersensibilité et « peuvent donc jouer un rôle dans les allergies au tatouage ».

Les réactions indésirables liées à cette mode, à laquelle ont adhéré 18 % des Français de plus de 18 ans, sont devenues courantes, relèvent les auteurs de l’étude.

Si les pigments utilisés sont régulièrement mentionnés pour expliquer les allergies au tatouage, c’est la première fois que le rôle des aiguilles des tatoueurs est ainsi relevé.

Rien à voir avec un éventuel manque d’hygiène. C’est un phénomène mécanique qui existe seulement « lorsque l’encre de tatouage contient du dioxyde de titane (présent dans les couleurs vives des tatouages comme le vert, le bleu ou le rouge) », mais pas « avec l’encre noire de carbone ».

Selon Ines Schreiver, première auteure de l’étude, « l’impact exact sur la santé » des tatouages ne peut pas toutefois être encore mesuré. « Ce sont des effets à long terme qui ne peuvent être évalués que par des études épidémiologiques qui surveillent la santé de milliers de personnes sur des décennies ».

L’équipe qui a mené cette étude est dirigée par des chercheurs de l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques. Elle comprend aussi des scientifiques du synchrotron européen de Grenoble (Isère) et plusieurs instituts et universités allemandes.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
Les enfants japonais champions de la santé grâce au déjeuner scolaire
Le raw foodisme de Médor et Tigrou n'est pas sans risque
Comment le cerveau accroît ou diminue la perception de la douleur
Les défenseurs du vapotage sur des charbons ardents
Les foetus seraient plus attirés par la musique classique que par le rock
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Les ossements de 14 mammouths découverts au Mexique
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
 LES PLUS LUS 
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années
Trois millions de dollars pour les auteurs de la première image d’un trou noir
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.064 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.