ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

SANTE - Publié le 16/08/2019 à 13:57


Respirer un air pollué serait aussi nocif pour les poumons que fumer un paquet de cigarettes par jour


AFP

La pollution atmosphérique, notamment la pollution à ozone qui s'amplifie sous l'effet du réchauffement climatique, contribue à augmenter le nombre d'emphysèmes pulmonaires, alerte une nouvelle étude.

Publiée dans la revue JAMA et dirigée par des scientifiques des universités américaines de Columbia, Buffalo (New York) et de Washington, cette nouvelle étude réalisée à grande échelle mentionne un lien direct entre les majeures sources de pollution de l'air et un nombre accru d'emphysèmes pulmonaires.

L'emphysème pulmonaire est une maladie chronique qui provoque la destruction des parois des alvéoles pulmonaires (poches d'air qui prolongent les voies respiratoires). Selon les auteurs de l'étude, une exposition à long terme à la pollution atmosphérique reviendrait à fumer un paquet de cigarettes par jour pendant 29 ans.

"Nous avons été surpris de constater à quel point l'impact de la pollution de l'air sur la progression de l'emphysème lors des scintigraphies pulmonaires était aussi important que les effets du tabagisme, qui est de loin la cause la plus connue de l'emphysème", a déclaré le Dr Joel Kaufman, co-auteur principal de cette étude et professeur à l'université de Washington.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé une étude longitudinale de 18 ans menée de 2000 à 2018 auprès de 6814 adultes dans six grandes villes des États-Unis : Chicago, Winston-Salem, N.C., Baltimore, Los Angeles, St. Paul, Minnesota et New York.

La pollution à l'ozone augmente sous l'effet du réchauffement climatique

Les scientifiques présentent un examen détaillé à partir de mesures précises de l'exposition à la pollution atmosphérique, prises au fil des ans dans les villes américaines concernées.

L'emphysème a été mesuré à partir de scanners des poumons des individus étudiés, qui ont également passé plusieurs tests de fonction pulmonaire pour mesurer la vitesse et la quantité d'air inspiré et expiré. Les résultats montrent que l'ozone troposphérique, généré par les émissions des voitures et des industries, a augmenté.

"L'ozone troposphérique continuera d'augmenter à mesure que les températures augmenteront avec les changements climatiques", estime le Dr Graham Barr, professeur à l'école de médecine de Columbia, qui a participé à l'étude. 

"Ces résultats sont importants puisque les niveaux d'ozone troposphérique augmentent et que la quantité d'emphysème prédit l'hospitalisation et les décès dus aux maladies pulmonaires chroniques", ajoute le médecin. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.063 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.