ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 20 Novembre 2019

PLANETE - Publié le 10/08/2019 à 15:49


Au Mexique, le cactus pour produire du plastique ?


AFP

Le cactus, emblème national du Mexique, décliné en de nombreux produits, pourrait trouver un usage supplémentaire et inédit: permettre la fabrication d'un plastique biodégradable préservant l'environnement.

La chercheuse mexicaine Sandra Pascoe a mis au point un nouveau matériau à base de jus extrait du nopal, également appelé figuier de Barbarie, qui permet ensuite de fabriquer des emballages jetables non polluants."La pulpe est pressée pour obtenir un jus que j'utilise ensuite", explique à l'AFP la chercheuse de l'Université del Valle de Atemajac, à Guadalajara, à l'ouest du Mexique.

Cette substance est ensuite mélangée avec des additifs non toxiques puis étalée pour obtenir des feuilles. Puis les feuilles sont colorées à l'aide de pigments et pliées en fonction des besoins d'emballage.

"Ce que nous faisons, c'est essayer de nous concentrer sur des objets qui n'ont pas une longue durée de vie", poursuit-elle, notamment des emballages "à usage unique". Le mode de fabrication fait encore l'objet de tests, mais la chercheuse espère partir début 2020 à la recherche de partenaires pour produire ce plastique à plus grande échelle.

"Cela dépend des applications que nous obtiendrons", dit-elle. 

"Une goutte d'eau"

Pour mener ses expérimentations, Sandra Pascoe acquiert des "nopales" à San Esteban, une petite ville de la banlieue de Guadalajara, où s'alignent des centaines de cactus. Dans cet Etat de Jalisco (ouest), les sacs en plastique à usage unique, non recyclables, seront interdits à partir de l'an prochain, ainsi que l'usage de pailles ou de certains autres articles jetables. Plusieurs autres Etats du pays, comme la Basse-Californie (nord-ouest) ou encore la ville de Mexico, ont également modifié leurs lois dans ce sens. 

La mégapole mexicaine a ainsi adopté en mai une loi qualifiée d'"historique" interdisant les sacs plastique en 2020. En 2021, les pailles, assiettes et couverts en plastique, les ballons à gonfler, y seront aussi prohibés s'ils sont fabriqués "entièrement ou partiellement en plastique", indique le texte adopté par le Congrès local.Le nouveau procédé à base de nopal ne sera toutefois qu'"une goutte d'eau" dans la lutte pour l'environnement, prévient la chercheuse. 

Il doit "y avoir d'autres stratégies de recyclage" à cause de la lenteur du processus qu'elle a mis au point si on le compare à la fabrication de plastique industriel.  L'Amérique latine et les Caraïbes génèrent environ 10% des déchets produits dans le monde, selon des chiffres de l'ONU. En mars, les pays membres des Nations Unies réunis à Nairobi, au Kenya, se sont engagés à "réduire sensiblement" les plastiques à usage unique au cours de la prochaine décennie.

Huit millions de tonnes de plastique se retrouvent chaque année dans les océans.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La période de reproduction de la grande barrière de corail a commencé
Un petit ruminant disparu des radars depuis 25 ans photographié au Vietnam
Les coraux des Caraïbes en danger de mort
Climat: plus vite, plus haut que prévu pour les océans?
Le pirarucu, poisson géant d'Amazonie prisé par les gastronomes
L'oiseau le plus bruyant du monde crie pour trouver l'amour
Un louveteau affaibli prend ses quartiers dans une station de ski des Alpes-Maritimes
Les dauphins roses d’Amazonie contaminés au mercure
Un insecte nommé Greta
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La période de reproduction de la grande barrière de corail a commencé
Titan, un monde de plaines, de montagnes et de lacs
Le recours au cannabis serait peu efficace pour réduire la consommation d'opioïdes chez les patients dépendants
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
 LES PLUS LUS 
Découverte au Japon d'une nouvelle espèce de dinosaure
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Le monstre du Loch Ness: et s'il y avait anguille sous roche?
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
Découverte d'une marche funèbre vieille de 550 millions d'années
Trois millions de dollars pour les auteurs de la première image d’un trou noir
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.071 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.