ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

SANTE - Publié le 10/08/2019 à 15:43


Trop de café pourrait favoriser l'apparition des migraines


AFP

Une équipe de scientifiques de l'université de Harvard a étudié les effets de la consommation de café sur des patients migraineux afin de déterminer si la caféine pouvait jouer un rôle dans la survenue des crises.

Leur étude montre que le risque peut s'accroître à partir de trois tasses de café par jour. La migraine est une maladie chronique qui se caractérise par des douleurs intenses au niveau du crâne. Les crises peuvent s'accompagner de nausées, d'une hypersensibilité au son et/ou à la lumière et durer, chez certains patients, jusqu'à 72 heures.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, "entre la moitié et les trois quarts des adultes âgés de 18 à 65 ans dans le monde ont eu mal à la tête au cours de l'année 2016 et, parmi eux, plus de 30% ont fait état d'une migraine."

Si la migraine est connue depuis longtemps, cette maladie reste entourée de mystère, bien que plusieurs facteurs déclenchants ont été identifiés, comme la prédisposition génétique, les changements liés à l'environnement (fatigue, stress, variations climatiques) et la consommation de certains produits alimentaires.

Des chercheurs de l'université de Harvard (Etats-Unis) ont réalisé une expérience sur 98 patients sujets à des migraines fréquentes afin de déterminer si leur consommation de café pouvait représenter un facteur favorisant les crises. 

"L'impact de la caféine dépend à la fois de la dose et de la fréquence, mais comme il y a eu peu d'études prospectives sur le risque immédiat de migraines à la suite de la consommation de boissons caféinées, il y a peu de preuves pour formuler des recommandations alimentaires aux personnes souffrant de migraines", souligne toutefois Elizabeth Mostofsky, qui a dirigé l'étude.

1 à 2 tasses de café par jour n'augmenteraient pas les risques

Les participants ont rempli un carnet de bord chaque matin et soir pendant au moins 6 semaines, en indiquant la fréquence et l'intensité de leurs épisodes migraineux, ainsi que leur consommation de café, de thé ou de boissons énergisantes.

Les patients ont également fourni des renseignements détaillés sur d'autres déclencheurs courants de la migraine : consommation de médicaments, de boissons alcoolisées, niveau d'activité physique, symptômes dépressifs, stress psychologique, habitudes de sommeil, cycles menstruels, etc.

A partir de ces données, l'équipe d'Elizabeth Mostofsky a comparé individuellement l'incidence des migraines des participants les jours où ils prenaient des boissons caféinées, à ceux où ils n'en consommaient pas du tout. 

Publiée dans The American Journal of Medicine, l'étude montre que les patients migraineux qui consomment trois (ou plus) tasses de café par jour avaient une probabilité plus élevée de subir une migraine le jour même ou celui suivant leur consommation de café. 

"Fait intéressant : malgré le fait que certains patients souffrant de migraine épisodique pensent qu'ils doivent éviter la caféine, nous avons constaté que la consommation d'une ou deux tasses de café par jour n'était pas associée à un risque accru de maux de tête. D'autres travaux sont nécessaires pour confirmer ces résultats, mais il s'agit d'une première étape importante", estime Elizabeth Mostofsky. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.