ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

SANTE - Publié le 10/08/2019 à 15:42


Stopper le tabac et surveiller son cholestérol réduirait les risques de démence


AFP

Des travaux réalisés par plusieurs instituts de recherche français, anglais et finlandais montrent qu'une bonne santé cardiaque dès l'âge de 50 ans contribuerait à limiter les risques de démence. 

La démence désigne un déclin cognitif important dont les formes les plus courantes sont des maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer ou Parkinson. Si l'âge avancé représente l'un des principaux facteurs de risque de ces maladies, leur incidence dépendrait également du mode de vie, comme le montre cette nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal.

Les chercheurs à l'origine de ces travaux ont étudié la santé cardiovasculaire et le taux d'incidence de démence de 7.899 personnes âgées de 50 ans, en se basant sur les recommandations du Score Live 7, un programme établi pour limiter les risques de maladies cardio-vasculaires disponible sur le site de l'American Heart Association.

Le Score Live 7 comprend quatre paramètres comportementaux (tabagisme, alimentation, activité physique, indice de masse corporelle) et trois paramètres biologiques (glycémie à jeun, cholestérol, tension artérielle). Le programme préconise (entres autres) de stopper le tabac, de surveiller sa tension artérielle, de réduire le sucre ou encore de pratiquer une activité physique régulière.

La santé cardiovasculaire globale est évaluée sur une échelle de 0 à 14 et qualifiée de "mauvaise"(0-6)  ou "optimale" (12-14), avec une note intermédiaire comprise entre 7 et 11.

Plus la santé cardiovasculaire est bonne, plus le risque de démence est faible

Au total, 347 cas de démence ont été enregistrés sur un suivi médian de 24,7 ans. Les chercheurs ont constaté que le respect des recommandations de Life Simple 7 réduisait le risque de trouble de perte de mémoire. Selon l'étude, chaque point supplémentaire ajouté au score d'évaluation de la santé cardiovasculaire correspondait à un risque de démence réduit de 11%. 

L'association entre la santé cardiovasculaire à l'âge de 50 ans et la démence a également été observée chez les personnes qui n'ont pas souffert de maladie cardiovasculaire au cours du suivi. 

"La prévention est un élément important pour contrer le triplement de cas de démence prévu d'ici 2050. Les facteurs de risque cardiovasculaire sont modifiables, ce qui en font des cibles de prévention stratégiquement importantes. Cette étude appuie les politiques de santé publique visant à améliorer la santé cardiovasculaire dès l'âge de 50 ans afin de promouvoir la santé cognitive", soulignent les auteurs de l'étude. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.