ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Septembre 2019

SANTE - Publié le 05/08/2019 à 16:19


Ils réussissent à imprimer des parties fonctionnelles du coeur


AFP

Des scientifiques américains ont annoncé jeudi avoir réussi à fabriquer des parties fonctionnelles du coeur en collagène à l'aide d'une imprimante 3D. Une percée qui pourrait un jour permettre selon eux de reproduire des organes entiers.

Leur technique, présentée dans la revue Science, parvient à reproduire les structures biologiques complexes du corps humain.

« Ce que nous avons pu montrer, c'est qu'il est possible d'imprimer en 3D une valve cardiaque à partir de collagène et qu'elle fonctionne », a déclaré à l'AFP Adam Feinberg, l'un des coauteurs de l'article.

Les tentatives précédentes d'impression de ces parties du coeur, connues sous le nom de matrices extracellulaires, n'avaient pas abouti en raison d'une mauvaise fidélité des tissus et d'une faible résolution.

Des chercheurs de l'université israélienne de Tel-Aviv ont présenté en avril un prototype de coeur humain imprimé en 3D à partir de tissus humains et avec des vaisseaux, incapable cependant de pomper.

Le collagène est un matériau idéal puisqu'il se trouve dans tous les tissus du corps humain. Les premières tentatives d'impression donnaient des résultats gélatineux, mais des scientifiques à l'université Carnegie Mellon ont réussi à faire en sorte qu'il se solidifie, en utilisant des changements rapides du pH.

« C'est la toute première version d'une valve, donc tout ce que nous concevrons en tant que produit sera de mieux en mieux, » a indiqué Adam Feinberg.  

Cette technique pourrait un jour aider les patients en attente d'une transplantation cardiaque, mais elle devra d'abord être validée par des essais sur des animaux et éventuellement sur des humains.  

« Je pense qu'à court terme, il s'agit probablement de réparer un organe existant, comme un coeur qui a souffert d'une perte de fonction après une crise cardiaque ou une dégradation du foie », a ajouté le scientifique.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Vaccins : la méfiance, virus insidieux
Une famille d'antibiotiques fréquemment prescrite pourrait être à l'origine de maladies cardiovasculaires
Ce que disent les études sur les cigarettes électroniques
Couches pour bébés: les engagements pris par les industriels globalement respectés
Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels
Vingt années de sédentarité doubleraient le risque de décès
Moelle osseuse : agence cherche donneurs, pour augmenter les chances de greffe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
L'Etna à nouveau en éruption
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.