ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 4 Juin 2020

PLANETE - Publié le 01/08/2019 à 02:00


La naissance d'un rhinocéros blanc en Californie, une source d'espoir pour l'espèce


AFP

Un rhinocéros blanc du Sud conçu par insémination artificielle est né dimanche au zoo californien de San Diego, dont les responsables ont salué une "étape historique" dans la préservation de cette espèce menacée d'extinction.

La maman Victoria et son petit, un mâle, se portent bien, a fait savoir l'établissement animalier dans un communiqué.

"Elle est très attentive à son bébé, qui marche déjà et tète régulièrement", a rassuré Barbara Durrant, en charge de la reproduction au zoo.

"Cette naissance est d'autant plus significative qu'elle marque une étape importante dans nos efforts de sauvegarde du rhinocéros blanc du Nord", les cousins des rhinocéros blancs du Sud, qui sont sur le point de s'éteindre, a-t-elle ajouté.

En effet, seuls deux rhinocéros blancs du Nord subsistent sur Terre et les deux sont des femelles. Le dernier mâle s'est éteint l'an dernier.

La population sauvage de rhinocéros blancs du Sud est, elle, estimée à environ 18.000, mais les braconniers la font décroître rapidement dans le sud de l'Afrique.

L'insémination artificielle réussie du zoo de Diego, une première en Amérique du Nord, offre donc un espoir.

Les scientifiques espèrent que la technique permette un jour à un rhinocéros blanc du Sud femelle de porter un petit cousin du Nord grâce à une insémination de sperme congelé.

"De nombreux défis se dressent devant nous, mais les chercheurs ont bon espoir de voir naître un bébé rhinocéros blanc du Nord grâce à ce procédé d'ici 10 à 20 ans", ont expliqué les responsables du zoo californien.

Victoria et son bébé resteront eux à l'écart des visiteurs pendant un certain temps. Et le petit pourrait bientôt avoir un camarade de jeu: un autre rhino blanc inséminé artificiellement doit mettre bas à l'automne.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
Dans les gorges de l'Ardèche, une virginité retrouvée mais éphémère ?
Lait, vin, pommes de terre: que faire des excédents de la crise du coronavirus?
Coronavirus: au Moyen-Orient, gants et masques polluent villes et nature
Le fonds souverain de la Norvège bannit des géants miniers et énergétiques
Brésil: à plus de 50 ans, une nouvelle vie pour une éléphante
L'Amazonie est un réservoir à virus, dit un chercheur brésilien
Sécheresse catastrophique en République tchèque, selon le ministère de l’Environnement
Besoin de soutien: les adoptions d'animaux s'envolent aux Etats-Unis
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.