ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 10 Décembre 2019

SEXO - Publié le 27/07/2019 à 15:46


Non, les hommes ne sont pas les seuls à aimer le porno


AFP

Une étude allemande montre que le cerveau des hommes réagit de la même manière que celui des femmes face à des images pornographiques. De quoi tordre le cou à un préjugé tenace.

Une idée très répandue consiste à croire que le porno est surtout une affaire d'hommes... Cette allégation ne se vérifie pourtant pas cérébralement parlant, montre cette récente méta-analyse publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Des chercheurs de l'Institut Max Planck de cybernétique biologique (Tübingen, Allemagne) ont analysé les données de 61 études consacrées à l'analyse de l'excitation sexuelle dans le cerveau humain. Les recherches ont été effectuées à partir d'IRM réalisés sur 1 850 participants qui ont accepté de visionner des images pornographiques. 

Le constat est clair : "La base neuronale de l'excitation sexuelle chez l'homme est associée à l'orientation sexuelle, mais, contrairement à l'opinion largement acceptée, elle n'est pas différente entre les femmes et les hommes", affirment les chercheurs.

L'idée reçue selon laquelle les hommes seraient davantage attirés par le porno que les femmes serait donc plutôt d'ordre culturel, estiment les auteurs de l'étude. Ces derniers supposent que ce préjugé pourrait venir d'une réticence des femmes à regarder du porno (ou à avouer qu'elles en regardent), notamment à cause de la stigmatisation sociale qui entoure la sexualité des femmes. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants transgenres se sentent autant garçons ou filles que les enfants non trans
Sensibiliser les enfants au concept de la non-binarité pourrait réduire les préjugés à l'école, suggère une étude
Flirter à l'adolescence ne serait pas gage de bien-être, au contraire
L’orientation sexuelle n’est pas définie par un seul gène
La variabilité des cycles menstruels pourrait affecter la fiabilité des applis de fertilité
Les hommes qui souffrent de dysfonction érectile seraient moins productifs au travail
Une vie sexuelle active pourrait augmenter les chances de survie après un infarctus
Non, les hommes ne sont pas les seuls à aimer le porno
Règles: les coupes menstruelles, option sûre, efficace et économique
Serions-nous toujours attirés par le même type de personne ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.