ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 10 Décembre 2019

INSOLITE - Publié le 22/07/2019 à 16:00


L'escargot, une calamité devenue poule aux oeufs d'or en Thaïlande


AFP

Autrefois hantise des riziculteurs thaïlandais, des escargots géants sont désormais dorlotés pour leur précieuse bave, prisée par l'industrie cosmétique, notamment en Corée du Sud et aux Etats-Unis.

"Ce sont des fermiers qui me vendent les escargots. Avant ils trouvaient ces escargots qui détruisaient leurs récoltes et les jetaient sur la route ou dans des rivières", explique Phatinisiri Thangkeaw, enseignante reconvertie en éleveuse d'escargots pour arrondir ses fins de mois, de l'ordre de 10.000 à 20.000 bahts par mois (290 à 580 euros).

"Mais maintenant ils les vendent", ajoute-t-elle, après avoir donné du potiron et des concombres de son jardin à son millier d'escargots, entre deux grosses averses de mousson.

Située à deux heures de Bangkok, la province de Nakhon Nayok où elle habite est très rurale. Au total, ce sont plus de 80 fermiers qui y ont monté de petits enclos à escargots, à l'orée de leurs champs ou plantations.

Ils vendent chaque mois à une entreprise de cosmétiques thaïlandaise plusieurs litres de bave d'escargots, patiemment récoltée lors d'un processus de "traite" consistant à stimuler les glandes de l'escargot en lui faisant couler de l'eau dessus, à l'aide d'une pipette. La bave est ensuite purifiée dans un laboratoire d'Etat et commercialisée.

A l'origine du projet, Kitpong Puttarathuvanun, un ingénieur ayant eu le flair de fonder la firme cosmétique Aden, qui a le monopole du marché en Thaïlande.

Il a eu l'idée d'utiliser ces escargots géants africains, Achatina Fulica, qui pullulent dans les rizières de Thaïlande, dont le climat humide en fait le paradis des gastéropodes.

"Ils mangent de tout, même l'écorce des arbres et des champignons. Et cette capacité à manger de tout les rend forts. Et ils produisent une bave de très grande qualité qui peut être utilisée pour se protéger du soleil et guérir des blessures", assure Kitpong Puttarathuvanun.

"Le mucus d'escargot contient des substances importantes comme le collagène et l'élastine", explique le docteur Somkamol Manchun, experte du Thailand Institute of Scientific and Technological Research (TISTR), chargé du processus de purification.

Pour l'heure, aucune étude scientifique internationale n'est venue confirmer les vertus de ce produit "miracle".

Kitpong commercialise son sérum sous la marque Acha, mais fournit aussi des marques coréennes et surtout américaines, auxquelles il le vend sous forme lyophilisée à 1,8 million de bahts le kilo (plus de 50.000 euros), plus que le cours de l'or.

Il est ensuite incorporé en dose infime dans des crèmes vantant ses vertus anti-âge. Le marché mondial des cosmétiques à base d'escargot est estimé à près de 280 millions d'euros, selon une étude de Coherent Market Insights.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.074 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.