ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 2 Juin 2020

PLANETE - Publié le 20/07/2019 à 12:33


L'Autorité de la Grande Barrière de corail veut des mesures contre le changement climatique


AFP

L'autorité de gestion de la Grande Barrière de corail s'est démarquée du gouvernement conservateur australien pour réclamer « les actions les plus fortes et les plus rapides possibles » contre le changement climatique afin de sauver le site inscrit au patrimoine mondial de l'humanité.

L'Autorité du parc marin de la Grande Barrière de corail, un service gouvernemental, écrit dans une étude publiée cette semaine qu'il faut réduire de manière urgente les émissions de gaz à effet de serre, à la fois en Australie et dans le monde, pour protéger l'immense récif corallien.

La hausse de la température de l'eau liée au changement climatique a eu des effets dévastateurs sur de vastes étendues de la Grande Barrière, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1981 et qui s'étend sur environ 2300 kilomètres le long de la côte nord-est de l'Australie. Elle a subi en 2016 et 2017 deux épisodes de blanchissement sans précédent de ses coraux.

Les émissions australiennes de gaz à effet de serre ont augmenté ces quatre dernières années et le gouvernement conservateur récemment réélu soutient le gigantesque secteur minier du pays.

Canberra a renoncé à inscrire dans la loi les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre inscrits dans l'accord de Paris de 2015. Les spécialistes doutent que l'Australie parvienne à les réduire de 26-28 % par rapport aux niveaux de 2005 pour 2030 comme promis.

L'Autorité de la Grande Barrière prévient cependant que « seules les actions les plus fortes et les plus rapides en matière de changement climatique pourront réduire les risques et limiter les répercussions du changement climatique sur le récif ».  

« Des pertes supplémentaires de coraux sont inévitables et peuvent être minimisées en limitant au maximum l'augmentation des températures mondiales », dit le rapport.

Si les émissions se poursuivent à leur rythme actuel, les épisodes de blanchissement pourraient se produire deux fois par décennie aux environs de 2035 puis devenir annuelles vers 2050.

« Si le blanchissement devient plus fréquent et plus intense, les récifs n'auront pas assez de temps pour se remettre et se maintenir en tant que systèmes dominés par les coraux ».

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
Dans les gorges de l'Ardèche, une virginité retrouvée mais éphémère ?
Lait, vin, pommes de terre: que faire des excédents de la crise du coronavirus?
Coronavirus: au Moyen-Orient, gants et masques polluent villes et nature
Le fonds souverain de la Norvège bannit des géants miniers et énergétiques
Brésil: à plus de 50 ans, une nouvelle vie pour une éléphante
L'Amazonie est un réservoir à virus, dit un chercheur brésilien
Sécheresse catastrophique en République tchèque, selon le ministère de l’Environnement
Besoin de soutien: les adoptions d'animaux s'envolent aux Etats-Unis
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.071 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.