ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 10 Décembre 2019

INSOLITE - Publié le 17/07/2019 à 21:35


Quand une mère orang-outan veut mettre les voiles, elle se gratte


AFP

"Tu prends ton manteau, on s'en va." Quand il est temps de décamper, la femelle orang-outan a trouvé un moyen plus discret pour faire passer le message à ses petits: elle se gratte.

"Nous avons constaté que les mères orangs-outans se grattaient ouvertement pour dire à leurs enfants qu'il est temps de partir", explique à l'AFP Marlen Fröhlich de l'université de Zurich en Suisse, coauteur de l'étude publiée mercredi dans Biology Letters (Royal Society).

Selon la chercheuse, ces grattements "exagérés" ne risquent pas d'être confondus avec ceux provoqués par une simple démangeaison. "Le bruit est assez ostentatoire, rythmé et rêche (le poil des orangs-outans est très long et leur peau très dure). Nous avons débusqué des individus dans la forêt simplement en entendant ces puissants grattements au-dessus de nos têtes", raconte la scientifique.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont observé entre septembre 2013 et février 2014, dix-sept orangs-outans de Sumatra (quatre mères et leurs sept petits, trois mâles et trois jeunes femelles) dans le parc national du Gunung Leuser, situé dans le nord de l'île indonésienne.

La primatologue britannique Jane Goodall avait déjà décrit un tel comportement chez une femelle chimpanzé en 1986: "avant de sauter d'un arbre, (elle) s'arrête souvent au niveau d'une fourchette basse et se gratte en levant les yeux vers son bébé. C'est un signal, le petit se précipite généralement vers sa mère, prêt à descendre".

"On sait encore très peu de choses sur la communication mère-petit chez les orangs-outans", explique Marlen Fröhlich. Passant la majeure partie de leur temps dans les arbres, les primates sont difficiles à observer.

Mais les vocalisations sont rares car elles peuvent attirer des ennuis de la part de mâles cherchant des accouplements forcés ou de prédateurs.

Les orangs-outans figurent sur la liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en tant qu'espèce en danger critique d'extinction. En vingt ans, les populations d'orangs-outans ont perdu 80% de leur territoire et se sont réduites de moitié.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.074 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.