ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

SANTE - Publié le 17/07/2019 à 21:21


La couverture vaccinale dans le monde stagne dangereusement selon l'ONU


AFP

Les efforts visant à accroître la couverture vaccinale contre les maladies mortelles stagnent, a indiqué lundi l'ONU, très inquiète en particulier face à l'épidémie de rougeole.

Dans son rapport annuel sur les taux globaux de vaccination, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) montrent qu'en 2018 près de 20 millions d'enfants n'ont pas reçu les vaccins susceptibles d'éviter des maladies mortelles.

"Ce qui signifie que plus d'un enfant sur 10 ne reçoit pas la totalité des vaccins dont il a besoin", a expliqué Kate O'Brien, directrice du département immunisation et vaccins à l'OMS, lors de la présentation du rapport annuel sur les vaccinations.

Pour la première fois, les statistiques annuelles de l'ONU prennent en compte le vaccin contre les papillomavirus humains (HPV), qui est utilisé avant l'entrée dans la vie sexuelle active et permet de protéger contre le cancer du col de l'utérus.

L'an dernier, 90 pays - pour la plupart des pays riches - ont intégré le HPV dans leur programmes nationaux, ce qui signifie que le vaccin est disponible pour une fille sur trois dans le monde, selon l'ONU.

Malgré ces signes de progrès dans le domaine du HPV, les données concernant l'ensemble des vaccins montrent qu'il y a une "dangereuse stagnation des taux de vaccination dans le monde, due aux conflits, aux inégalités et à une complaisance", selon l'ONU.

Le taux de couverture mondial pour la vaccination de base contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (DTP) et la rougeole stagne depuis 2010, à 86%.

Ce taux reste "élevé", mais "insuffisant", selon l'ONU, inquiète face notamment à l'ampleur de l'épidémie de rougeole.

L'an dernier, 350.000 cas de rougeole ont été signalés dans le monde, soit plus du double qu'en 2017.

Les premiers chiffres concernant 2019 ne sont guère encourageants. Les cas de rougeole dans le monde ont été multipliés par quatre au premier trimestre 2019 par rapport à la même période de l'an dernier, selon l'OMS.

"Les raisons de ces épidémies sont très diverses, mais la cause première est que des enfants vivent dans des communautés où le vaccin antirougeole est insuffisant et les enfants eux-mêmes individuellement non immunisés", a déclaré Mme O'Brien.

Elle a également pointé la "prolifération des fausses informations" sur ce vaccin.

Dans les pays occidentaux les "anti-vax" s'appuient sur une publication de 1998 liant le vaccin contre la rougeole et l'autisme. L'OMS a balayé à plusieurs reprises ces critiques et il a été établi que l'auteur de la publication, le Britannique Andrew Wakefield, avait falsifié ses résultats.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.