ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 11 Décembre 2019

INSOLITE - Publié le 13/07/2019 à 15:41


Inde: le son des abeilles pour éloigner les éléphants des rails


AFP

Les chemins de fer indiens ont trouvé une solution originale pour éloigner les éléphants des rails : dès que l'un d'eux s'approche, des hauts-parleurs diffusent des sons de bourdonnement d'abeilles dont les pachydermes redoutent les piqures autour des yeux et dans la trompe.

Près de 70 éléphants ont été tués par des trains entre 2013 et juin 2019, principalement dans l'état d'Assam, dans le nord-est, et dans le Bengale occidental, dans le nord de l'Inde.

Dans le cadre du «Plan Abeille», ce sont donc 50 hauts-parleurs bourdonnants qui ont été déployés sur une dizaine de «corridors à éléphants» dans les vastes forêts d'Assam, qui abritent près de 6000 individus, soit 20% de la population totale du pays.

«Nous cherchions les moyens d'empêcher les éléphants de venir sur les rails et nos services ont proposé ce dispositif», a expliqué Jyoti Sharma, porte-parole des chemins de fer indiens.

Les bourdonnements s'activent quand les trains s'approchent de certains points et peuvent être entendus jusqu'à 600 mètres à la ronde, a détaillé le porte-parole.

Le dispositif, salué par les sociétés de protection des animaux et pour lequel l'opérateur régional Northeast Frontier Railway (NFR) a reçu mardi le prix de la «meilleure initiative» de la part des chemins de fer indiens, a d'abord été testé en 2017 sur des éléphants domestiques et sauvages avant d'être déployé sur le terrain l'an dernier.

Dans l'État méridional du Kerala, des villageois utilisent eux des clôtures connectées à des ruches qui se mettent en ébullition quand un éléphant heurte le fil.

Pour résoudre les problèmes de cohabitation entre l'homme et l'éléphant, qui se posent également en Afrique, des chercheurs avaient mené une expérimentation en 2018 dans le parc national Kruger en Afrique du Sud, et suspendu des chaussettes contenant des phéromones d'abeilles, éléments chimiques dégagés par l'insecte lorsque la ruche est considérée en danger.

Vingt-cinq des 29 éléphants qui s'en étaient approchés avaient montré «des signes typiques de vigilance accrue, d'incertitude» et, au bout du compte, s'étaient «éloignés dans le calme», selon un compte-rendu publié dans la revue Current Biology.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Chine: après les chats, voilà les bars... à canards
Un serpent à deux têtes découvert à Bali
Après le coq Maurice, des canards accusés de cancaner trop fort
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.075 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.