ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

SANTE - Publié le 13/07/2019 à 15:31


Arrêter l'alcool permettrait d'améliorer le bien-être mental des femmes


AFP

Alors que les terrasses de bars affichent complet, une étude montre que le fait d'arrêter l'alcool permettrait aux femmes d'améliorer non seulement leur santé physique mais aussi leur bien-être moral.

Ces nouvelles recherches, menées par des chercheurs de l'université de Hong Kong (HKU), ont suivi 10.386 adultes âgés en moyenne de 49 ans. 56% étaient des femmes.

Les participants étaient soit abstinents, soit des buveurs modérés (14 volumes d'alcool par semaine pour les hommes et 7 pour les femmes) et ont été suivis quatre années durant entre 2009 et 2013.

Le bien-être physique et mental des participants était mesuré grâce à un sondage affichant un score allant de 0 à 100, les scores les plus élevés indiquant une meilleure santé. Pour valider leurs résultats, les chercheurs ont comparé ces données avec les réponses d'un sondage représentatif mené sur 31.079 Américains.

Leurs résultats, parus dans le CMAJ (Canadian Medical Association Journal), ont montré que les adultes femmes et hommes qui ne buvaient jamais d'alcool enregistraient le plus fort taux de bien-être mental en début d'étude.

Ils ont aussi trouvé que chez les femmes qui buvaient modérément et qui arrêtaient de boire de l'alcool en cours d'étude, cet arrêt était lié à une amélioration de leur bien-être mental à la fois chez les sujets chinois et américains. Leurs niveaux de bien-être s'approchaient même des femmes abstinentes au bout de quatre années d'arrêt.

Cependant, une consommation modérée mais persistante d'alcool pendant les quatre années n'était pas associée à un meilleur bien-être physique ou mental. 

Bien qu'une consommation modérée d'alcool ait déjà été associée à une santé physique amoindrie et à des maladies cardiovasculaires ou à des cancers, les effets de l'alcool sur la santé mentale sont à ce jour moins connus.

"Davantage de preuves suggèrent une certaine prudence à recommander une consommation modérée d'alcool dans le cadre d'une alimentation équilibrée", a commenté l'auteur Dr. Michael Ni. Et d'ajouter que "La consommation mondiale d'alcool devrait continuer à augmenter à moins que des stratégies efficaces soient employées. (...) Arrêter de boire pourrait être associé à un changement plus favorable du bien-être mental, pour s'approcher des niveaux des personnes n'ayant jamais bu".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.061 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.