ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 10 Août 2020

SANTE - Publié le 13/07/2019 à 15:30


Soutenir l'agriculture locale serait bon pour notre santé mentale


AFP

Une équipe de chercheurs anglais a analysé les conséquences sur le bien-être psychologique des personnes qui s'investissent dans le soutien d'une agriculture de proximité. 
Jardins partagés, associations pour le maintien d'une agriculture paysanne (AMAP), coopératives...


Les initiatives pour soutenir l'agriculture locale se multiplient depuis ces dernières années, en France comme à l'international. L'association de santé publique anglaise Faculty of Public Health a étudié les bénéfices sur la santé mentale des personnes qui participent à ce type de projets.

D'après ces recherches, à paraître dans le Journal of Public Health, participer à une activité encourageant l'agriculture locale contribuerait au bien-être psychologique. Pour arriver à ces conclusions, les auteurs et autrices de l'étude se sont basés sur un sondage réalisé en ligne et ont comparé les réponses de personnes participant à des initiatives pour le soutien de l'agriculture de proximité dans trois comtés anglais : Essex, Norfolk et Suffolk.

En analysant les données, les chercheurs ont constaté que ceux qui ont participé à des projets alimentaires territoriaux ont obtenu de meilleurs résultats relatifs à leur bien-être psychologique. L'étude s'est également intéressée aux raisons précises qui contribuent à ce sentiment de bonheur, comme le lien avec la nature, les régimes alimentaires sains ou la pratique d'une activité physique.

"Ces résultats montrent que nous devrions envisager plus sérieusement des projets tels que les jardins communautaires, l'agriculture soutenue par la communauté et les marchés de producteurs, qui peuvent rapprocher les gens, améliorer les régimes alimentaires, renforcer les liens avec la nature et encourager les gens à acquérir de nouveaux savoir-faire", considère Zareen Bharucha, autrice principale de l'étude.

"Tout cela contribue à améliorer la santé mentale, qui est l'un des défis de santé publique les plus importants de notre époque. En même temps, ils contribuent à jeter les bases d'un système alimentaire réellement durable, qui est également fondamental pour le bien-être des personnes et de la planète", ajoute la chercheuse. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Envie de protéines? Mettez des sauterelles dans votre assiette
Arrêts cardiaques hors hôpital : des médecins élaborent un outil pour évaluer les risques de lésions cérébrales
Le premier chien testé positif au coronavirus aux Etats-Unis est mort
Que se passe-t-il si vous mangez trop de fibres?
On sait maintenant d'où vient l'odeur de transpiration
Quatre cas de démence sur dix pourraient être évités ou retardés
Coronavirus: les pays nordiques, très rares îlots sans masque dans le monde
L'effet confinement se fait encore sentir chez les personnes sujettes au stress
Du hard seltzer bientôt à l'apéro... Mais c'est quoi ?
La vanille, le parfum de glace préféré des Français
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Virgin Galactic table sur un premier vol touristique au premier trimestre 2021
L'Egypte invite Musk après un tweet sur les pyramides construites par des extra-terrestres
Pacifique: trois naufragés sauvés par leur SOS écrit sur la plage
Les antalgiques ne serviraient à rien contre la douleur chronique primaire
SpaceX a ramené sur Terre deux astronautes, une première
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.046 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.