ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Avril 2020

SANTE - Publié le 13/07/2019 à 14:33


Les mouettes australiennes sont porteuses de superbactéries humaines


AFP

Les mouettes argentées australiennes sont porteuses de "superbactéries" résistantes aux antibiotiques qui pourraient éventuellement provoquer des infections graves chez les êtres humains, a-t-on appris mercredi auprès d'une équipe de chercheurs.

La publication de cette étude menée par une équipe dirigée par des scientifiques de l'Université Murdoch de Perth intervient au moment où l'Organisation mondiale de la santé sonne l'alarme sur les bactéries que les médicaments modernes ne parviennent plus à vaincre.

Environ 20% des mouettes argentées australiennes seraient infectées par des bactéries ultrarésistantes comme le E Coli, selon cette étude publiée cette semaine dans le Journal of Antimicrobial Chemotherapy.

Les chercheurs avancent que les oiseaux ont été infectés en entrant en contact avec des excréments humains, vraisemblablement par le biais des eaux d'égout ou de couches pour bébés abandonnées dans les décharges.

L'étude a porté sur 550 échantillons prélevés sur des mouettes argentées dans toute l'Australie et testés pour diverses bactéries.

"Ce que nous avons trouvé, et ce que nous ne nous attendions pas à trouver, ce sont ces hauts niveaux de E Coli résistants, c'était très inhabituel", a déclaré à l'AFP Mark O'Dea, de l'Université Murdoch.

"Un grand nombre de ces bactéries étaient en fait des clones humains, des bactéries humaines, les mouettes avaient été contaminées d'une manière ou d'une autre par les humains, ce n'était pas directement des bactéries de mouettes".

Les bactéries E Coli peuvent provoquer des infections urinaires, des méningites ou des septicémies.

L'OMS a averti que le monde allait manquer d'antibiotiques efficaces et l'an dernier, l'agence spécialisée de l'ONU a demandé aux Etats et aux grands groupes pharmaceutiques de créer une nouvelle génération de médicaments capables de lutter contre ces "superbactéries".

Mark O'Dea a expliqué que le risque de voir les mouettes infecter les humains était "plutôt minime" mais qu'il existait néanmoins. Certaines des bactéries détectées chez les oiseaux étaient résistantes "à des antibiotiques plutôt importants", a-t-il dit.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.