ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

INSOLITE - Publié le 06/07/2019 à 14:54


Une tapisserie Game of Thrones de 90 mètres bientôt à Bayeux


AFP

Dans un musée de Belfast, des couturières munies de fils scintillants rouge et or apportent les dernières touches à une immense tapisserie, conçue pour rendre hommage à la série phénomène "Game of Thrones".

Longue de 90 mètres, cette tapisserie veut être le récit brodé des huit saisons de la série médiévalo-fantastique, tournée à Belfast et au succès planétaire, qui raconte l'histoire de familles se battant pour régner sur le monde fictif de Westeros.

Les sections de la tapisserie représentant les sept premières saisons sont déjà achevées. Une fois la huitième terminée, l'oeuvre sera exposée en France en septembre aux côtés de la célèbre tapisserie de Bayeux, dont elle imite le style et qui raconte la conquête de l'Angleterre au 11e siècle sur 70 mètres de broderie.

"Une tapisserie est avant tout un excellent outil de narration", explique Valerie Wilson, conservatrice de costumes et textiles aux Musées nationaux d'Irlande du Nord.

"La longueur de la tapisserie permet à l'histoire de se dérouler. C'est donc à bien des égards le support idéal pour raconter l'histoire du projet +Game of Thrones+".

- Deux ans de finitions -

Si la tapisserie a majoritairement été tissée à la machine, il a fallu deux ans à 30 volontaires pour en broder les finitions: le rouge du sang dans la scène des Noces pourpres, le vert émeraude du feu grégeois ou encore le bleu glacial des Marcheurs Blancs, autant d'éléments essentiels dans l'imagerie de la saga.

Un résultat visuel si réussi que le musée déconseille la visite aux mineurs.

A l'instar des acteurs dans la série, les bénévoles ont dû signer un accord de confidentialité. "Il était crucial qu'au lancement du projet" complété avec les huits saisons, "il y ait un élément nouveau, presque surprise", a dit à l'AFP Valerie Wilson.

En attendant que l'oeuvre entière soit exposée, les visiteurs du musée peuvent actuellement profiter des sept premières saisons brodées. Abbie Merrick, fan de la série, a passé la matinée à en raconter l'intrigue à sa mère.

Séduite, elle juge que "la tapisserie est une très belle forme d'art et une très belle forme de raconter des histoires".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Un New-Yorkais sourd réclame en justice des sous-titres à des sites pornos
Un Sud-Africain en quête de record dans un tonneau perché
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.076 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.