ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 18 Fevrier 2020

PLANETE - Publié le 06/07/2019 à 01:12


Planter beaucoup d'arbres, possible solution au réchauffement climatique?


AFP

Une équipe de chercheurs a calculé qu'il y avait suffisamment de place sur Terre pour planter des arbres capables d'absorber les deux tiers du carbone présent dans l'atmosphère, une solution au réchauffement climatique jugée toutefois exagérée par d'autres scientifiques.

L'étude, menée par des professeurs de l'université ETH Zurich et publiée jeudi dans la revue Science, estime que 900 million d'hectares de couvertures arborées (canopées) supplémentaires pourraient pousser sur la Terre, en plus des 2,8 milliards d'hectares actuels.

Pour parvenir à cette estimation, les chercheurs ont analysé les forêts actuelles et pris en compte le climat et le sol pour évaluer où des arbres pourraient pousser. Tout en excluant les zones aujourd'hui occupées par des cultures ou des villes.

Ces forêts supplémentaires auraient la capacité d'absorber 205 gigatonnes de carbone, sur les 300 gigatonnes qui ont été ajoutées à l'atmosphère depuis la fin du XIXe siècle et le début de l'ère industrielle.

La moitié des zones ainsi reboisables, selon l'étude, se trouvent dans six pays : Russie, États-Unis, Canada, Australie, Brésil et Chine.

« Les gouvernements doivent prendre ceci en compte dans leurs stratégies nationales contre le changement climatique », dit l'auteur principal Jean-François Bastin.

L'équipe argue que l'objectif fixé l'an dernier par les experts climat de l'ONU d'une reforestation de l'ordre d'un milliard d'hectares « est absolument atteignable dans le climat actuel ».

Et elle conclut que la restauration des écosystèmes est « la solution la plus efficace à notre disposition pour contrer le changement climatique ».

Mais cette conclusion a suscité des critiques de spécialistes des sciences de la Terre, dont certains estiment aussi la méthodologie simpliste ou erronée.

« Oui, une reforestation héroïque peut s'avérer utile, mais il faut arrêter de dire qu'il existe une solution naturelle à l'utilisation des énergies fossiles. Il n'y en a pas. Désolé », a écrit Myles Allen, professeur de science du géosystème à Oxford.

« Les nouvelles forêts peuvent jouer un rôle pour éponger l'excès d'émissions de carbone, mais la seule façon de stabiliser le climat est de faire baisser à zéro les émissions de gaz à effet de serre », écrit Simon Lewis, professeur à l'University College London, dans un autre commentaire publié par le Science Media Centre au Royaume-Uni.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La France veut interdire le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets fin 2021
Inde : la Cour suprême approuve la réintroduction de guépards
Premier loup de l'année abattu en France, dans les Alpes-de-Haute-Provence
Le groupe Total assigné en justice pour inaction climatique
Un fort séisme fait trembler Cuba et la Jamaïque, pas de dégâts rapportés
Allô, c'est pour coâââ ? Quand les chercheurs téléphonent aux grenouilles
En finir avec l'emballage plastique à usage unique ? L'Assemblée fixe un objectif en 2040
La permaculture marine au secours des huîtres
Les espèces invasives apportées par l'Homme, l'autre menace pour l'Antarctique
Une initiative inédite pour aider à protéger les tortues en Tunisie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.065 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.