ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 2 Juin 2020

PLANETE - Publié le 03/07/2019 à 19:07


De la Norvège au Canada, une renarde polaire parcourt l'Arctique en moins de 80 jours


AFP

Quelque 3.500 kms parcourus à travers la banquise en seulement 76 jours: une renarde polaire a réalisé entre la Norvège et le Canada un exploit de marathonien encore jamais été observé par la communauté scientifique, surprise par l'endurance de l'animal.

Son périple montre l'importance vitale de la banquise pour les migrations de la faune arctique, et la menace que représente le réchauffement pour la pérennité de cet équilibre.

Arnaud Tarroux, l'un des chercheurs à l'origine de l'étude publiée par l'Institut polaire norvégien, prévient: "moins de glace [...] voudra dire moins de possibilités d’entreprendre ce type de migrations".

La renarde, équipée en juillet 2017 d'un émetteur satellite, a quitté l'île de Spitzberg, dans le Svalbard -un archipel norvégien situé à un peu plus d'un millier de kilomètres du pôle Nord- le 26 mars 2018.

Le 10 juin 2018, soit 76 jours après son départ de Norvège, elle a atteint l'île d'Ellesmere, au Nunavut, l'une des communautés les plus septentrionales du Canada, après avoir parcouru 3.506 kms.

"Cette espèce est encore plus endurante et plus rapide que ce que l'on avait déjà observé par le passé", a indiqué mercredi Arnaud Tarroux.

"Elle concerne une jeune femelle, âgée de moins d’un an, donc relativement inexpérimentée, partant littéralement à la découverte du monde en réussissant à survivre à une traversée de l'Arctique dès sa première tentative", a-t-il précisé à l'AFP.

Elle a notamment parcouru 1.512 kms jusqu'au Groenland en seulement 21 jours.

"Il s'agit de la première observation qui montre en détail qu'un renard polaire a migré entre différents continents et écosystèmes de l'Arctique, et constitue l'une des plus longues migrations jamais enregistrées pour un renard polaire en si peu de temps", souligne l'institut polaire norvégien dans un article.

Le canidé, parfaitement adapté aux milieux polaires arides, s'est déplacé à un rythme moyen quotidien de 46,3 kms - avec un pic de 155 kms enregistré au Groenland.

En ce qui concerne le choix du Canada plutôt que de la Russie par exemple, "il est fort possible qu'il s'agisse simplement d'une série de coïncidences qui l'auraient amenée à se retrouver dans une zone du Haut-Arctique Canadien à la bonne période pour y trouver suffisamment de ressources et pouvoir s'y établir", explique M. Tannoux.

Depuis son arrivée en terres canadiennes, on ne sait pas ce qu'est devenu l'animal: le système de localisation a cessé de fonctionner en février 2019.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
Dans les gorges de l'Ardèche, une virginité retrouvée mais éphémère ?
Lait, vin, pommes de terre: que faire des excédents de la crise du coronavirus?
Coronavirus: au Moyen-Orient, gants et masques polluent villes et nature
Le fonds souverain de la Norvège bannit des géants miniers et énergétiques
Brésil: à plus de 50 ans, une nouvelle vie pour une éléphante
L'Amazonie est un réservoir à virus, dit un chercheur brésilien
Sécheresse catastrophique en République tchèque, selon le ministère de l’Environnement
Besoin de soutien: les adoptions d'animaux s'envolent aux Etats-Unis
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.068 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.