ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 2 Avril 2020

SANTE - Publié le 03/07/2019 à 18:55


La pollution de l'air associée à la vie en appartement ferait-elle augmenter la tension artérielle ?


AFP

Selon une nouvelle étude parue dans la revue Journal of Public Health, la pollution de l'air associée à la vie en appartement pourrait faire augmenter le risque d'hypertension.

Une équipe de chercheurs de l'Université lituanienne des sciences médicales et de l'université Vytautas Magnus, également située en Lituanie, s'est penchée sur 1.354 participants vivant dans des maisons et des immeubles de Kaunas, deuxième plus grande ville de Lituanie avec une population de près de 280.000 personnes.Les chercheurs ont mesuré l'exposition des participants au dioxyde d'azote et aux particules PM10 et PM2,5. Le diamètre des particules fines PM2,5 et PM1 est respectivement inférieur à 2,5 et à 1 µm. Ces particules peuvent donc pénétrer profondément dans le système respiratoire.

Les chercheurs ont étudié les associations entre une exposition à long terme à la pollution de l'air ambiant et le développement de l'hypertension.

L'équipe a également cherché à savoir s'il existait un lien entre la distance entre l'habitat, les espaces verts, les axes routiers et le développement du risque d'hypertension et de maladies associées (problèmes cardiaques, AVC et diabète de type 2, baisse du "bon" cholestérol).

Leurs résultats indiquent que les niveaux de pollution de l'air supérieurs à la médiane sont associés à un risque plus élevé d'hypertension, mais seulement pour les personnes vivant dans des immeubles.

Vivre à moins de 200 mètres d'un axe routier principal et être exposé à la pollution est également associé à une réduction du bon cholestérol, ainsi qu'à une hypertension et à un taux élevé de triglycéride.

La proximité avec les espaces verts est associée au phénomène inverse, ce qui conduit les chercheurs à souligner les effets bénéfiques des espaces verts sur la santé cardiovasculaire.

"Cela nous permet d'affirmer que nous devons réglementer autant que possible l'espace de vie des personnes vivant dans les immeubles, améliorer l'isolation acoustique des appartements et promouvoir le développement des espaces verts" à proximité, indique l'auteur principal de l'étude, Agne Brazien.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.