ACCUEIL | FLUX RSS
Mardi 18 Fevrier 2020

SANTE - Publié le 12/06/2019 à 20:47


Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis


AFP

Les chauves-souris sont la première cause de cas mortels de rage chez les humains aux États-Unis, selon une étude publiée mercredi par les autorités sanitaires américaines montrant une chute importante des risques posés par les chiens.

Les chauves-souris ont été à l'origine de 70% des cas mortels de rage chez l'homme dans le pays entre 1960 et 2018, avance l'étude des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).  

Le risque reste cependant très limité : des 59 000 morts dues à la rage chaque année dans le monde, seules deux sont recensées aux États-Unis.

«Les chauves-souris jouent un rôle essentiel dans notre écosystème et il est important que les gens sachent que la plupart des chauves-souris aux États-Unis ne sont pas porteuses de la rage», a rassuré Emily Pieracci, auteure principale du rapport.

«Le problème est quand les gens essaient de toucher des chauves-souris qu'ils pensent en bonne santé, car il est impossible de distinguer un animal enragé d'un simple coup d'oeil», a-t-elle ajouté. «Le mieux est d'éviter tout contact avec des chauves-souris et autres animaux sauvages».

L'étude des CDC montre par ailleurs que les chiens de compagnie présentent un risque beaucoup plus faible que par le passé, grâce à la vaccination généralisée des animaux et à la disponibilité de la prophylaxie post-exposition (PPE), qui permet d'éviter que le virus ne pénètre dans le système nerveux central.

Environ 55 000 Américains reçoivent chaque année un traitement PPE après avoir été mordus ou griffés par un animal potentiellement contaminé.

Les CDC encouragent les voyageurs à se renseigner sur leur destination avant d'y approcher des chiens, notamment en Asie et en Afrique, où la rage tue encore des dizaines de milliers de personnes par an.  

Le virus de la rage est transmis par la salive des animaux infectés, en général lors d'une morsure ou d'une griffure.

Une fois que ses symptômes se manifestent - excitabilité, fièvre, excès de salive, paralysie partielle -, il peut causer la mort chez l'homme en moins de deux semaines.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
Il y a plus dangereux que le coronavirus
On sait désormais pourquoi les cheveux peuvent blanchir sous l'effet du stress
Le régime cétogène fonctionne, mais il aurait des effets délétères à long terme
Coronavirus: un touriste chinois, quatrième cas avéré en France
Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
L'antique tombe de la Dame de Vix, princesse celtique, ressurgit de la terre
Les squelettes surnommés les amants de Modène étaient deux hommes
L'anémie en début de grossesse pourrait augmenter le risque d'autisme chez l'enfant
Se montrer plus extraverti pour se sentir mieux ?
Des chercheurs ont appris à des rats à jouer à cache-cache
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.074 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.