ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Septembre 2019

SANTE - Publié le 08/06/2019 à 02:15


Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique


AFP

Prolonger son temps de sommeil pourrait s'avérer bénéfique pour le cœur. Si de nombreuses études se sont déjà penchées sur le sujet, ces nouvelles recherches s'intéressent tout particulièrement au syndrome métabolique, c'est-à-dire au risque de développer des maladies cardiovasculaires et un diabète de type 2.

Publiée dans le Journal of Sleep Research et dirigée par des chercheurs de l'Université du Cap (Afrique du Sud), cette méta-analyse passe en revue sept études visant à prolonger la durée de sommeil chez les adultes. "Augmenter la durée du sommeil peut être une stratégie appropriée pour réduire le risque cardiométabolique chez les personnes qui dorment peu. L'objectif est de passer en revue les effets des interventions d'extension du sommeil sur le risque cardiométabolique chez l'adulte", précisent les auteurs de l'étude.

Ces études comptaient 138 adultes "petits dormeurs" (moins de 7h de sommeil par nuit). Certains des participants étaient en bonne santé, tandis que d'autres étaient en surpoids ou faisaient de l'hypertension artérielle. Les interventions de prolongation du sommeil ont duré de trois jours à six semaines et ont toutes permis d'augmenter la durée totale du sommeil de 21 à 177 minutes.

L'allongement de la durée du sommeil a (entres autres) été associé à une baisse de l'appétit et du désir de consommer des aliments sucrés et salés, ainsi qu'à une réduction du pourcentage associé à l'apport calorique quotidien en protéines. 

"Compte tenu des preuves accablantes qui montrent que le fait de dormir moins de sept heures est associé à un risque cardiométabolique accru, il est surprenant que si peu d'études aient exploré si le fait de prolonger la durée du sommeil pouvait réduire le syndrome métabolique" estime Rob Henst, professeur associé à l'Université du Cap et auteur principal de l'étude. 

"Bien que nous nous soyons concentrés sur les études portant sur les interventions visant à prolonger le sommeil, il est maintenant évident qu'une mauvaise qualité de sommeil peut être un facteur de risque tout aussi important de maladie cardiométabolique", a ajouté le Dr Dale E.Rae, qui a participé à l'étude. "Des études futures testant des interventions visant à améliorer la qualité du sommeil sont donc nécessaires", ajoute-t-il.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Vaccins : la méfiance, virus insidieux
Une famille d'antibiotiques fréquemment prescrite pourrait être à l'origine de maladies cardiovasculaires
Ce que disent les études sur les cigarettes électroniques
Couches pour bébés: les engagements pris par les industriels globalement respectés
Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels
Vingt années de sédentarité doubleraient le risque de décès
Moelle osseuse : agence cherche donneurs, pour augmenter les chances de greffe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
L'Etna à nouveau en éruption
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.083 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.