ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 4 Juin 2020

PLANETE - Publié le 05/06/2019 à 02:32


L'Inde suffoque sous la chaleur, jusqu'à 50°C


AFP

La température a dépassé lundi les 50 degrés Celsius pour la deuxième fois en trois jours dans une ville du nord de l'Inde, accablé depuis plusieurs jours par une vague de chaleur estivale extrême.

Le mercure est monté à 50,3°C à Churu, ville du désert de l'État du Rajasthan, poussant ses habitants à chercher la moindre ombre pour échapper au soleil brûlant.

La température avait déjà atteint 50,6°C dans cette ville samedi, frôlant le record de chaleur jamais enregistré en Inde, qui est de 51°C pour la localité de Phalodi au Rajasthan en mai 2016.

Les villes du nord de l'Inde suent abondamment dans une chaleur sèche depuis plusieurs jours, avec des températures souvent proches de 47°C.

Un agriculteur est mort d'un coup de chaleur dimanche au Rajasthan, a rapporté l'agence Press Trust of India. La vague de chaleur extrême est amenée à perdurer mardi sur le Rajasthan et la région voisine du Madhya Pradesh, selon les services météorologiques indiens.

Dans la capitale New Delhi, la température est descendue à environ 40°C lundi mais ses habitants étaient épuisés par la chaleur implacable.

"Il fait très chaud en ce moment mais que pouvons-nous y faire? Nous devons faire tourner notre commerce. Nous devons être en mesure de nous nourrir, donc nous devons rester ouverts", a déclaré à l'AFP Laxmi Jagdish, un marchand de rue.

La mousson annuelle, qui amène des pluies bienvenues sur le sous-continent indien, a une semaine de retard sur son calendrier habituel et ne devrait atteindre la pointe sud de l'Inde que le 6 juin.

Selon le site météo El Dorado lundi, parmi les quinze endroits les plus chauds de la planète au cours des 24 dernières heures, 11 se trouvaient en Inde et 4 au Pakistan voisin.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
Dans les gorges de l'Ardèche, une virginité retrouvée mais éphémère ?
Lait, vin, pommes de terre: que faire des excédents de la crise du coronavirus?
Coronavirus: au Moyen-Orient, gants et masques polluent villes et nature
Le fonds souverain de la Norvège bannit des géants miniers et énergétiques
Brésil: à plus de 50 ans, une nouvelle vie pour une éléphante
L'Amazonie est un réservoir à virus, dit un chercheur brésilien
Sécheresse catastrophique en République tchèque, selon le ministère de l’Environnement
Besoin de soutien: les adoptions d'animaux s'envolent aux Etats-Unis
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.071 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.