ACCUEIL | FLUX RSS
Lundi 1 Juin 2020

PLANETE - Publié le 05/06/2019 à 02:27


Les chimpanzés ne survivent plus que dans des ghettos forestiers


AFP

Sous la pression de l'urbanisation et de la chasse, les chimpanzés ne survivent plus que dans des ilôts de nature de plus en plus petits, se sont alarmés mardi des primatologues spécialistes de ce plus proche parent des humains.

Les quatre sous-espèces du primate africain sont menacées d'extinction et l'une d'entre elles - le chimpanzé verus - a perdu plus de 80% de sa population en trois générations.

Après une réunion en Allemagne, 40 experts du monde entier ont lancé un appel pour sauver cet animal qui partage près de 99% des gènes de l'homme.

«Nous étudions des communautés de chimpanzés depuis des décennies et nous avons tous vu nos groupes d'étude devenir de plus en plus isolés», ont-ils souligné dans un communiqué.

«Les chimpanzés en sont réduits à vivre dans des ghettos forestiers», ont-ils ajouté.

Comme beaucoup d'autres gros animaux, la principale menace qui pèse sur ces singes est la perte de leur habitat, réduit par l'extension des villes qui abritent une population en hausse, les industries minières, la déforestation ou l'agriculture.

Les chimpanzés sont aussi chassés pour leur viande ou abattus par les fermiers qui veulent protéger leurs cultures.

Anne Pusey a travaillé dans le parc national de Gombe, en Tanzanie, pendant 40 ans. Mais ce parc où la primatologue Jane Goodall a mené les travaux qui l'ont rendue célèbre «est devenu une petite île entourée par des terres agricoles denses, conduisant à la réduction de deux des trois communautés (de chimpanzés) dans le parc et à la disparition d'une communauté à l'extérieur», a-t-elle regretté dans le communiqué de l'Institut Max Planck.

Les primatologues réunis en Allemagne ont toutefois noté que la présence permanente de chercheurs sur le terrain permettait de maintenir un nombre plus élevé de singes en comparaison à d'autres zones.

Ils ont ainsi appelé à ce que ces groupes en meilleure santé bénéficient d'une «protection spéciale intense» de la part des chercheurs et des autorités locales, «avant qu'il ne soit trop tard».

«Plus d'investissements doivent être faits dans la recherche pour que nous puissions comprendre vraiment la diversité de ces populations avant qu'il ne soit trop tard», ont-ils ajouté.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
Dans les gorges de l'Ardèche, une virginité retrouvée mais éphémère ?
Lait, vin, pommes de terre: que faire des excédents de la crise du coronavirus?
Coronavirus: au Moyen-Orient, gants et masques polluent villes et nature
Le fonds souverain de la Norvège bannit des géants miniers et énergétiques
Brésil: à plus de 50 ans, une nouvelle vie pour une éléphante
L'Amazonie est un réservoir à virus, dit un chercheur brésilien
Sécheresse catastrophique en République tchèque, selon le ministère de l’Environnement
Besoin de soutien: les adoptions d'animaux s'envolent aux Etats-Unis
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les lampes à UV lointains, future arme antivirus dans les lieux publics?
Le manchot royal, producteur fécond de gaz hilarant
Durant la pandémie, les concerts continuent, dans des jeux vidéos
Le recul s'accélère en Afrique pour la forêt, mère nourricière des plus fragiles
Réchauffement: le niveau des océans pourrait monter de 1,3 mètre d'ici 2100
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.