ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

SANTE - Publié le 24/05/2019 à 16:09


Les effets du soleil sur la peau : halte aux idées reçues


Relaxnews

Comme chaque année, le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues organise une semaine nationale de prévention et de dépistage gratuit des cancers de la peau. Avec le Dr Pierre-André Bécherel, dermatologue à Antony, Relaxnews fait le point sur les bienfaits et les dangers de l'exposition au soleil. 

Les vacances d'été approchent. A l'occasion de la semaine nationale de dépistage des cancers de la peau, Relaxnews a sollicité l'expertise du Dr Pierre-André Bécherel, dermatologue à l'Hôpital privé d'Antony et membre expert de la Fondation Ramsay Générale de Santé, afin de faire le point sur les idées reçues liées à l'exposition au soleil. 

On entend beaucoup de choses sur les bienfaits du soleil, notamment pour les maladies de peau comme l'acné ou l'eczéma... Qu'en est-il ? 

Dr Pierre-André Bécherel : "C'est vrai pour l'eczéma ou le psoriasis. L'effet ne va pas être spectaculaire, mais transitoire, c'est-à-dire que la peau va s'assainir au contact du soleil, mais que les poussées vont recommencer plus tard sans aggravations. Dans le cas de l'acné en revanche, c'est une fausse solution. Car même si les crises sembleront moins s'atténuer sur une peau qui a pris le soleil, les poussées qui viendront ensuite n'en seront que plus sévères.

Vaut-il mieux faire le plein de vitamine D en s'exposant au soleil ou en consommant des compléments alimentaires ?

C'est vrai que le soleil synthétise de la vitamine D, mais là encore il faut faire attention à ne pas s'exposer de manière excessive. Il est donc préférable que les personnes qui ont des déficits en vitamine D prennent des compléments alimentaires. 

On dit aussi que les personnes à la peau mate présentent moins de risques d'attraper des coups de soleil que celles à la peau claire...

C'est vrai. Mais ce n'est pas parce que l'on n'attrape pas ou peu de coups de soleil que notre peau est protégée. Les effets toxiques du soleil sont cumulatifs. A long terme, les risques de développer un cancer de la peau sont donc les mêmes, peu importe le type de peau. Dire qu'on est protégé parce qu'on a la peau mate revient à évoquer une fausse sécurité. On ne peut pas "préparer" ou "habituer" sa peau au soleil. On doit toujours se protéger, même quand on a bronzé. 

Quid de l'exposition aux rayons UV dans les cabines de bronzage ?

C'est exactement la même chose que s'exposer au soleil sur la plage. La puissance des rayons est tout aussi nocive et le faire sans se protéger comporte des risques. Les UV produisent des dégâts silencieux. 

Les nuages, les parasols ou l'eau ne protègent pas non plus des rayons...

Non. Même si les rayons vont être masqués par les nuages et de ce fait moins puissants, les rayons vont quand même passer à travers. Pour les parasols, ils protègent effectivement dans la mesure où ils nous mettent à l'ombre, mais les rayons qui se réfléchissent dans les grains de sable vont exposer notre peau. Quant à l'eau, non seulement elle ne protège pas du soleil, mais elle double les effets de l'exposition, par son effet de réverbération. 

Comment se protéger de cette double exposition ?

Exactement de la même manière que l'on fait dans les autres situations : s'appliquer de la crème solaire à indice 50 et renouveler l'opération toutes les deux heures. On peut aussi s'appliquer deux crèmes différentes, une pour le corps et une pour le visage, afin de maximiser les effets protecteurs du produit. Il est également très important de bien penser à s'appliquer de la crème sur toutes les parties du corps et du visage, notamment les paupières qui sont une zone particulièrement sensible."

Relaxnews

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.116 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.