ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

RECHERCHE - Publié le 24/05/2019 à 16:07


L'exposition aux pesticides des fleurs pourrait accroître la tension artérielle des enfants


AFP

Des chercheurs de l'université de San Diego en Californie ont étudié le taux d'incidence de l'exposition aux pesticides contenus dans les fleurs sur les risques d'hypertension artérielle de plus de 300 enfants équatoriens résidant à proximité de cultures florales.

L'étude démontre un lien de corrélation entre l'exposition aux pesticides et l'augmentation de la tension artérielle. Avec la Saint-Valentin, la fête des mères représente la fête commerciale la plus propice pour offrir des fleurs. Or, ces "cadeaux" qui voyagent à travers le monde sont souvent bourrés de pesticides. L'équipe de chercheurs qui a dirigé cette nouvelle étude a surveillé l'état de santé de 313 enfants âgés de 4 à 9 ans résidant dans les communautés agricoles équatoriennes. 

"L'Equateur est l'un des plus grands producteurs commerciaux de fleurs au monde, avec d'importantes exportations de roses vers l'Amérique du Nord, l'Europe et l'Asie. La production commerciale de roses repose sur l'utilisation d'insecticides, de fongicides et d'autres produits antiparasitaires, mais on sait peu de choses sur leurs effets sur la santé humaine", explique Jose R. Suarez, médecin, professeur adjoint à l'université de San Diego et auteur principal de l'étude.

Si les recherches sur les effets des pesticides sur le système cardiovasculaire sont limitées, le Dr Suarez précise toutefois qu'il existe des preuves que les insecticides couramment utilisés pour traiter les fleurs avant leur exportation, tels que les organophosphorés, peuvent augmenter la tension artérielle.

Des risques trois fois plus élevés

Publiée dans le journal Environmental Research, l'étude a suivi les enfants sur une période de 63 à 100 jours précédant les récoltes de fleurs destinées à être commercialisées pour la fête des mères. Les recherches ont révélé que les premiers enfants examinés après une période de pulvérisation accrue de pesticides présentaient des pressions artérielles systolique et diastolique plus élevées et des marqueurs d'exposition aux pesticides plus importants que les enfants examinés plus tard.

"Les enfants examinés dans les 81 jours suivant la récolte étaient trois fois plus susceptibles de souffrir d'hypertension que les enfants examinés entre 91 et 100 jours", explique le Dr Suarez. Le médecin précise qu'il s'agit de la première étude à montrer que les saisons de pulvérisation de pesticides peuvent non seulement augmenter l'exposition chez les enfants vivant à proximité de zones agricoles, mais pourraient également amplifier leur tension artérielle et le risque global d'hypertension. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
Des millions de décès dus à une consommation insuffisante de fruits et légumes ?
La manière dont les hommes stockent les graisses peut influer sur leur risque de cancer de la prostate
Une nouvelle technique d'édition génétique évite les mutations non désirées
Les humains ingèrent des dizaines de milliers de particules de plastique par an, selon un rapport
On a trouvé la limite de l'endurance humaine
Consommer des myrtilles serait bon pour le coeur
Et si les scientifiques étudiaient aussi les femelles? L'appel d'une chercheuse
Des chercheurs évaluent la motivation pour se mettre au sport via une application mobile
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.066 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.