ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Septembre 2019

SANTE - Publié le 23/05/2019 à 14:40


Perturbateurs endocriniens: l'UFC-Que Choisir alerte sur certains produits à base de soja


AFP

L'UFC-Que Choisir annonce jeudi avoir saisi les autorités sanitaires et les services de répression des fraudes à l'issue d'analyses sur des produits alimentaire à base de soja, montrant des teneurs "particulièrement préoccupantes" en phytoestrogènes, suspectés d'être des perturbateurs endocriniens.

Le soja, alternative pour les personnes souhaitant limiter leur consommation de viande, est "aussi une source importante de phytoestrogènes, appelés isoflavones dans le cas du soja", indique l'association de défense de consommateurs dans son communiqué.

"Ces substances, dont la structure moléculaire est proche d'une hormone naturelle du corps humain, pourraient être des perturbateurs endocriniens et favoriser certains cancers, voire agir sur le fœtus, le jeune enfant ou la fertilité. L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, NDLR) avait émis dès 2005 un avis pour limiter la présence de ces substances et mieux informer les consommateurs", rappelle l'UFC.

En laboratoire, elle a mesuré les doses de phytoestrogènes dans 55 aliments courants à base de soja - plats préparés, biscuits, desserts, boissons, apéritifs et sauces - et fait état de "résultats particulièrement préoccupants", certains produits "excédant très largement les doses maximales admissibles" par rapport aux préconisations de l'Anses, indique l'UFC.

L'association cite notamment une boisson au soja dont un seul verre "apporte à lui seul près de 150% de la dose maximale admissible pour un adulte", ou une "seule poignée de graines de soja toastées pour apéritif qui renferme plus de cinq fois la dose maximale".

Les phytoestrogènes, "des protéines bon marché", peuvent aussi être ajoutées par les fabricants dans certaines produits à base de viande: sur les 12 analysés par l'UFC, "cinq apportent dans une portion plus d'un quart de la dose maximale".

Plus généralement, l'association de défense des consommateurs rappelle que c'est aussi "le cumul" de produits à base de soja "qui pose problème", et que leur consommation régulière "expose ainsi les consommateurs à de forts dépassements équivalents à deux fois et demie la dose maximale admissible pour les adultes ou les enfants".

L'UFC a saisi l'(Anses) pour qu'elle "réévalue le niveau de risque pour les consommateurs", au regard notamment "des nouvelles habitudes de consommation".

Elle a également demandé à la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) "de rendre obligatoires sur l'étiquetage les teneurs en phytoestrogènes présentes dans les produits, ainsi qu'une mention sur les restrictions à la consommation pour les enfants et les femmes enceintes".

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Vaccins : la méfiance, virus insidieux
Une famille d'antibiotiques fréquemment prescrite pourrait être à l'origine de maladies cardiovasculaires
Ce que disent les études sur les cigarettes électroniques
Couches pour bébés: les engagements pris par les industriels globalement respectés
Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels
Vingt années de sédentarité doubleraient le risque de décès
Moelle osseuse : agence cherche donneurs, pour augmenter les chances de greffe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
L'Etna à nouveau en éruption
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.