ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

SCIENCE - Publié le 23/05/2019 à 14:39


De la bière des pharaons recréée avec une levure de 3.000 ans


AFP

Des chercheurs israéliens ont annoncé mercredi qu'ils avaient réussi à extraire de la levure d'anciennes jarres pour fabriquer une bière semblable à celle que les pharaons buvaient il y a plus de 3.000 ans.

La bière, avec une teneur en alcool de 6% et un goût similaire à une bière de blé, a été présentée aux journalistes, ainsi qu'un hydromel dont le taux d'alcool est de 14%.

Au comptoir d'un bar de Jérusalem-ouest, les journalistes et les chercheurs ont dégusté dans des verres en plastique la bière, d'une couleur blonde, et qui n'a pas encore de nom officiel.

C'est la première fois qu'une bière est créée avec de la levure antique, ont assuré des chercheurs de l'Autorité des antiquités israéliennes ainsi que de trois universités qui ont travaillé sur ce projet.

"Lorsque nous avons apporté cette bière et, assis autour d'une table, nous l'avons bu, nous avons levé un toast", a déclaré Aren Maeir, un archéologue de l'université de Bar-Ilan.

"Et j'ai dit: soit tout se passera bien, soit nous serons tous morts dans cinq minutes. Nous avons survécu et nous sommes là pour raconter cette histoire", a ajouté M. Maeir.

La bière dégustée mercredi a été fabriquée avec une levure datant d'il y a environ 3.000 ans, ont précisé les chercheurs. Mais de la levure vieille de 5.000 ans a également été retrouvée, selon l'Autorité des antiquités.

Au total, six types de levures ont été extraits des débris de jarres découvertes sur des sites archéologiques. L'une d'elle a été retrouvée dans le centre d'Israël, près du lieu du combat raconté dans la Bible entre le géant Goliath et le futur roi David.

D'autres sites se trouvaient dans le désert du Néguev (sud), qui faisait partie à l'époque de l'Egypte des pharaons, ainsi qu'à Tel-Aviv et dans la région de Jérusalem.

- "délicieux" -

Pour parvenir à brasser de la bière et fabriquer de l'hydromel à partir de ces levures, les chercheurs ont fait appel à des méthodes modernes. Ils ont aussi dû faire fermenter leurs génomes.

L'expérience réservait certaines surprises aux scientifiques: l'une des levures découvertes ressemble ainsi à celle utilisée dans la bière traditionnelle au Zimbabwe, explique Ronen Hazan, microbiologiste à l'Université hébraïque de Jérusalem.

Et une autre présente des similitudes avec celle utilisée dans la fabrication d'un hydromel éthiopien appelé "Tedj", ajoute-t-il.

Dans l'avenir, les chercheurs espèrent troquer les méthodes modernes par les recettes antiques, et d'éventuellement commercialiser les bières obtenues par ce procédé.

Car le but de cette expérience n'était pas seulement de récréer un breuvage peut-être apprécié par les Pharaons, mais aussi de reconstituer les pratiques des brasseurs d'il y a plusieurs millénaires, explique le professeur Hazan.

"En plus du plaisir de boire la bière du temps des pharaons, cette recherche est extrêmement importante pour l'archéologie expérimentale", rappelle-t-il.

"Lorsque nous avons démarré ce projet, nous avons compris que nous allions brasser le produit, obtenir une bière, et que son goût sera probablement similaire, peut-être pas identique mais très proche, de celui de la bière" dégustée pendant l'Antiquité", se souvient Yitzhak Paz, un archéologue de l'Autorité des antiquités israéliennes.

"Jusqu'à présent, les chercheurs utilisaient des recettes anciennes avec des matériaux modernes", assure M. Paz. "C'est la première fois que nous utilisons des substances anciennes pour créer une bière antique."

Et travailler sur ce projet a aussi eu quelques avantages... notamment gustatifs, avouent les chercheurs.

"C'était délicieux. Bon, je bois beaucoup de bière, donc je peux être un bon juge", confie M. Paz.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Les plus vieilles traces d'usage de cannabis découvertes en Asie centrale
Les poissons aussi ont des chagrins d'amour
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
En Bolivie, ces tours funéraires pré-inca qui ont survécu au passage du temps
Italie: l'Etna se réveille
La fin de Néandertal expliquée par une baisse de la fécondité
Chez des singes d'Afrique, la communication en partie innée
Décès du physicien Murray Gell-Mann, découvreur des quarks
De la bière des pharaons recréée avec une levure de 3.000 ans
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.060 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.