ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Septembre 2019

PLANETE - Publié le 23/05/2019 à 14:34


Un gaz néfaste pour la couche d'ozone, pourtant interdit, repéré en Chine


AFP

Des usines implantées dans le nord-est de la Chine ont produit de larges quantités d'un gaz détruisant la couche d'ozone, le CFC-11, en violation d'un traité international, selon une étude parue dans Nature.

Depuis 2013, les émissions annuelles de ce gaz ont augmenté d'environ 7.000 tonnes, selon les scientifiques qui ont mené cette étude publiée mercredi. "Les chlorofluorocarbures (CFC) sont les principaux responsables de la diminution de la couche d'ozone de la stratosphère, qui nous protège des radiations ultra-violettes du soleil", rappelle l'auteur principal Matt Rigby, de l'université de Bristol.

En 1987, un accord international, le Protocole de Montréal, avait été signé pour supprimer progressivement les CFC (utilisés dans la réfrigération et les aérosols), responsables du fameux "trou" dans cette couche gazeuse - en particulier au-dessus de l'Antarctique et l'Australie - protégeant la Terre de rayons qui provoquent cancers de la peau, dégâts oculaires et immunitaires.

Conformément au Protocole de Montréal, la production des CFC a officiellement pris fin en 2010 dans les pays en développement. La Chine pour sa part affirme y avoir mis un terme en 2007.

Cette interdiction avait entraîné une diminution importante des concentrations globales de CFC-11 jusqu'en 2012. Mais les scientifiques ont découvert l'an dernier que le rythme de cette diminution avait diminué de moitié entre 2013 et 2017, ce qui signifie que de nouvelles émissions s'étaient produites.

L'Agence d'enquête environnementale (Environmental Investigation Agency, EIA), une association écologiste basée aux Etats-Unis, avait montré du doigt en juillet 2018 dans un rapport 18 usines réparties dans 10 provinces de Chine qui reconnaissaient continuer à utiliser des CFC.

Pour aller plus loin, une équipe internationale de scientifiques a rassemblé des données supplémentaires issues de stations de mesures au Japon, en Corée du Sud et à Taiwan.

"Nos mesures ont montré des +pics+ de pollution quand l'air provient de zones industrialisées" de Chine, souligne un autre auteur principal de l'étude, Sunyoung Park de Kyungpook National University.

Des simulations informatiques ont conforté l'origine de ces molécules de CFC-11.

"Nous n'avons pas trouvé de preuves d'une hausse des émissions en provenance du Japon, de la péninsule coréenne ou d'autres pays", ajoute Luke Western, de l'université de Bristol.

Le CFC-11 est aussi un très puissant gaz à effet de serre, qui peut persister dans l'atmosphère une cinquantaine d'années.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
Australie: quand des marsupiaux meurent d'intenses accouplements
Au Groenland, les chiens de traîneau menacés par la fonte des glaces
Antarctique: expédition écologique et éducative pour évaluer la pollution
Pérou: explosions et nuées de cendres depuis le volcan Ubinas
Le sommet sur l'Amazonie lancera un appel mondial pour sa protection
L'Allemagne va bannir le glyphosate fin 2023
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
L'Etna à nouveau en éruption
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.065 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.