ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 20 Septembre 2019

SANTE - Publié le 22/05/2019 à 16:28


Cancer du sein : un régime alimentaire sain pourrait réduire les risques de décès


AFP

Selon une nouvelle étude dont les résultats seront présentés en juin dans le cadre du congrès international d'oncologie (ASCO) aux Etats-Unis, les femmes atteintes d'un cancer du sein qui limitent les apports en calories dans leur régime alimentaire quotidien ont un taux de survie plus élevé que les autres.

Cette étude menée à grande échelle par le Women's Health Initiative de 1993 à 1998 a suivi 48.835 femmes ménopausées et âgées de 50 à 79 ans. Aucune d'entre elles n'était atteinte de cancer de sein au début de l'étude.

Les participantes ont été réparties au hasard en deux groupes. Le premier avait pour objectif de ne pas consommer plus de 20% des réserves en lipides (graisses) par jour, ainsi que de manger plus de fruits, de céréales et de légumes.

Les chercheurs ont suivi les femmes pendant une période médiane de 19,6 ans. Près de 3.400 cas de cancer du sein ont été diagnostiqués entre 1993 et 2013. Les femmes du groupe à faible teneur en gras devaient continuer leur régime alimentaire pendant 8,5 ans, bien que la plupart d'entre elles aient légèrement dépassé le seuil fixé de dépense de lipides (25% au lieu de 20%).

Si les différences s'avèrent peu significatives entre les deux groupes au cours des 8,5 premières années de régime, le suivi cumulatif à long terme de 19,6 ans montre en revanche un risque de décès après un cancer du sein inférieur de 21% chez les femmes qui ont suivi un régime faible en matières grasses. 

"Ces résultats fournissent les premières données probantes tirées d'essais cliniques randomisés indiquant qu'un changement alimentaire peut réduire le risque qu'une femme post-ménopausée meurt d'un cancer du sein", concluent les auteurs de l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Vaccins : la méfiance, virus insidieux
Une famille d'antibiotiques fréquemment prescrite pourrait être à l'origine de maladies cardiovasculaires
Ce que disent les études sur les cigarettes électroniques
Couches pour bébés: les engagements pris par les industriels globalement respectés
Cryothérapie: peu de bénéfices avérés mais des effets secondaires bien réels
Vingt années de sédentarité doubleraient le risque de décès
Moelle osseuse : agence cherche donneurs, pour augmenter les chances de greffe
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
À New Delhi, une montagne de déchets haute comme le Taj Mahal
Attention aux montagnes de promesses du bio, prévient 60 Millions de consommateurs
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Des gravures d'animaux datant de 12.000 ans découvertes à Angoulême
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
L'Etna à nouveau en éruption
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.062 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.