ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 8 Juillet 2020

PLANETE - Publié le 21/05/2019 à 11:25


Le déclin des abeilles menace la sécurité alimentaire mondiale, selon la FAO


AFP

Le déclin des populations d'abeilles représente une "menace sérieuse" pour les plantes, a averti lundi l'Agence des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), en demandant aux pays "de faire davantage" pour "protéger ces alliés indispensables dans la lutte contre la faim et la malnutrition".

"Les abeilles sont grandement menacées par les effets combinés du changement climatique, de l'agriculture intensive, de l'usage de pesticides, de la perte en biodiversité et de la pollution", a déclaré lundi M. José Graziano da Silva, directeur général de la FAO, dans un communiqué diffusé à l'occasion de la Journée mondiale des abeilles.

Selon lui, "l'absence d'abeilles et d'autres pollinisateurs" qui participent, avec la pollinisation, à la fécondation et donc à la reproduction des plantes, "reviendrait à anéantir les cultures de café, pommes, amandes, tomates ou cacao" notamment.

Si la tendance au déclin des insectes pollinisateurs comme les abeilles se poursuivait, "les fruits, les noix et autres légumes" pourraient se voir remplacer "par des cultures vivrières comme le riz, le maïs et les pommes de terre" qui sont moins liées à la pollinisation, "favorisant ainsi les régimes alimentaires déséquilibrés", souligne la FAO.

M. Graziano da Silva a appelé les pays membres à "s'orienter vers des politiques alimentaires et des systèmes durables en faveur des pollinisateurs".

"Le fait même de faire pousser des fleurs chez soi contribue à cet effort en donnant à manger aux abeilles", a-t-il expliqué.

La journée mondiale des abeilles, célébrée pour la deuxième fois, a été créée à l'initiative de la Slovénie, petit pays européen où l'apiculture est une activité agricole importante, et de la Fédération internationale de l'association des apiculteurs, dans une résolution de l'assemblée générale de l'Onu en 2017.

La date a été choisie en raison de la date de naissance de Anton Jansa, pionnier de l'apiculture moderne, né le 20 mai 1734 au sein d'une famille d'apiculteurs en Slovénie, et auteur en 1771 d'un livre, "Discussion sur l'apiculture", en allemand.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Thaïlande: de rares images montrant le cruel dressage des éléphants à touristes
La ruée vers la lavande de millions d'abeilles
Nouveau cas d'empoisonnement présumé de tigre de Sumatra en Indonésie
Réchauffement 3 fois plus rapide au Pôle Sud que dans le reste du monde
Des agriculteurs dénoncent l'attaque d'animaux vivants par des vautours
Taïwan: un panda géant offert par la Chine donne naissance à un deuxième petit
Pollution dans l'Arctique russe: le nettoyage en surface terminé
Protection des abeilles: une ONG dépose un recours contre la Commission européenne
Des bulles de savon pour polliniser des arbres fruitiers
Galapagos: Diego, la tortue qui a sauvé son espèce, de retour sur son île
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un virus de grippe porcine découvert comme propice à une prochaine pandémie
Le siège de la Nasa prend le nom de Mary Jackson, première ingénieure afro-américaine
Miction impossible? La Nasa lance un appel à idées pour des toilettes lunaires
Norvège: premiers coups de pelle pour excaver un bateau viking
Don du corps à la science: leur utilisation pour des crash tests
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Égypte: découverte de momies d’animaux et de statuettes à Saqqarah
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Le poisson-clown n’a pas la capacité génétique de s’adapter
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.069 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.