ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 11 Décembre 2019

SANTE - Publié le 06/05/2019 à 20:44


L'exercice physique pourrait réduire les risques du cancer du poumon et du cancer colorectal


AFP

Selon de nouveaux travaux, les adultes qui entretiennent leur forme physique présentent un risque plus faible de développer un cancer du poumon ou un cancer colorectal.

Cette nouvelle étude montre que parmi les personnes qui ont développé un cancer du poumon ou un cancer colorectal, celles qui avaient une bonne condition physique avant le diagnostic de cancer présentaient un taux de mortalité plus faible que les autres. Les résultats ont été publiés en ligne dans la revue CANCER. 

Dirigée par l'équipe de Catherine Handy Marshall- médecin et professeure à la Johns Hopkins School of Medicine (Baltimore, Etats-Unis)- l'étude a suivi et observé 49.143 adultes âgés de 40 à 70 ans pendant plus de sept ans. Aucun d'entre eux n'était atteint de cancer au début de l'étude.

Sur une période de 18 ans (1991-2009), les participants ont été soumis à des tests à l'effort, un examen médical qui consiste à évaluer la santé cardiorespiratoire à partir d'un exercice physique soutenu. L'objectif était d'en savoir plus sur la relation entre la forme physique et les risques liés au cancer du poumon et au cancer colorectal.

L'incidence du cancer a été obtenue en établissant un lien avec le registre du cancer et la mortalité (toutes causes confondues) de l'Indice national de mortalité. Il s'agit de la plus grande étude de ce genre à inclure un pourcentage élevé de femmes et de personnes non blanches (29% d'Afro-américains et 1% de Latinos). 

89% moins de risques de décès chez les personnes en forme

Chez les personnes en bonne condition physique, les risques de développer un cancer du poumon et un cancer colorectal ont respectivement diminué de 77% et de 61%. Parmi les participants qui ont développé un cancer du poumon, ceux qui avaient la meilleure forme physique présentaient un risque de décès réduit de 44% au cours du suivi. Les patients atteints de cancer colorectal ont quant à eux bénéficié d'une réduction de risque de mortalité de 89% grâce à l'exercice physique. 

"Les tests à l'effort sont couramment effectués par de nombreux patients en collaboration avec leur médecin. Beaucoup de gens pourraient peut-être déjà avoir ces résultats et être informés de l'association entre la forme physique et le risque de cancer, en plus de l'impact de la condition physique pour d'autres affections, telles que les maladies cardiaques", estime la Dre Handy Marshall, qui souligne la nécessité d'approfondir les recherches afin de déterminer si l'amélioration de la condition physique peut influencer les taux de risque et de mortalité du cancer.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Deux fois moins de maux de tête grâce au cannabis thérapeutique ?
Les couettes et oreillers en plume peuvent être nocives pour les poumons, alertent des médecins
Cancers : les plus pauvres, les moins armés
De moins en moins d'additifs dans nos assiettes
Une étude confirme les bienfaits du yoga pour soigner les douleur au dos et les troubles du sommeil
La médecine traditionnelle chinoise doit être encadrée, selon les académies européennes
Vapotage: les autorités américaines pensent avoir percé le mystère des maladies pulmonaires
Une nouvelle souche rare du VIH enregistrée
La pneumonie tue un enfant toutes les 39 secondes
Un régime riche en fibres et en yaourt pourrait protéger du cancer du poumon
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.