ACCUEIL | FLUX RSS
Vendredi 10 Avril 2020

INSOLITE - Publié le 02/05/2019 à 00:55


L'armée indienne publie des empreintes du Yéti sur les réseaux sociaux


AFP

Des photos d'« empreintes » du Yéti publiées par l'armée indienne ont déclenché mardi hilarité et scepticisme sur les réseaux sociaux.

« Pour la première fois, une expédition en haute montagne de l'armée indienne a localisé les mystérieuses empreintes de la bête mythique 'Yeti' », ont tweeté, apparemment le plus sérieusement du monde, les forces armées du géant d'Asie du Sud, en publiant trois clichés de traces dans la neige.

« L'insaisissable Homme des neiges n'avait été vu auparavant que dans le parc national de Makalu-Barun », précise le tweet indien, en référence aux fameuses empreintes retrouvées par l'explorateur britannique Eric Shipton en 1951 sur un glacier du mont Everest.  

D'après de vieilles légendes népalaise et tibétaine, le « Yéti » - l'abominable homme des neiges - est une créature simiesque, géante et féroce, qui hante les pentes de l'Himalaya. Son existence n'a encore jamais été prouvée scientifiquement. Selon des chercheurs, il s'agirait en fait d'un ours brun de l'Himalaya.

Le tweet de l'armée indienne n'a en tout cas pas convaincu les sceptiques.

Nombreux étaient ceux qui, sur les réseaux sociaux, exhortaient l'armée à être « responsable et prudente » et rappelaient que l'existence de l'Homme des neiges n'a jamais été démontrée.

« Sérieusement déçu de voir l'Armée propager de tels mythes ineptes comme s'ils étaient réels. J'attendais mieux de vous », commentait l'un sur Twitter.

D'autres internautes préféraient manier l'ironie.  

« Félicitations, nous sommes toujours fiers de vous. Salut à l'expédition de l'armée indienne de haute montagne », vantait malgré tout Tarun Vijay, un dirigeant du Bharatiya Janata Party (BJP, Parti du peuple indien) au pouvoir.  

Selon l'armée, les empreintes de pieds mesurent 81 centimètres sur 38, et ont été repérées par une équipe de militaires le 9 avril près du camp de base de Makalu, une zone isolée à la frontière népalo-chinoise.

Un responsable de l'armée indienne a confié à l'AFP, sous couvert de l'anonymat, que les photos avaient été publiées dans le but de « soulever un peu de questionnement scientifique ».

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Un New-Yorkais sourd réclame en justice des sous-titres à des sites pornos
Un Sud-Africain en quête de record dans un tonneau perché
600 bouteilles de cognac remontées d'une épave centenaire en mer Baltique
Italie: une truffe blanche adjugée 120.000 euros à la traditionnelle vente d'Alba
A 67 ans, une femme devient la plus vieille jeune maman de Chine
Un avocat de 2,5 kilos bat un record à Hawaii
Une famille attendait la fin des temps recluse dans une ferme
Des robots pole danseurs aux côtés des strip-teaseuses dans un club nantais
Un maire décrète l’obligation d’être en joie pendant une semaine
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Deux vieux satellites vont se frôler au-dessus des Etats-Unis
Au Nicaragua, un artiste vit en ermite pour sculpter la montagne
Qu'est-ce qui pousse certaines personnes à considérer les femmes comme des objets sexuels ?
Les enfants apprennent plus facilement au contact d'une personne qu'ils jugent fiable
Les enfants et les écrans: des risques et des bénéfices
 LES PLUS LUS 
L'eau sur Mars s'est volatilisée il y a 3,5 milliards d'années
Un accélérateur de particules pour révéler les secrets de papyrus vieux de 2.000 ans
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Des baleines adaptent leur communication pour protéger leurs bébés
L'homéopathie ne sera plus remboursée par la Sécu en 2021
Les prochains astronautes sur la Lune sautilleront moins
Le Nobel de médecine couronne la recherche sur l'adaptation du corps au manque d'oxygène
La pratique régulière du sport pourrait améliorer la santé cardiovasculaire à n'importe quel âge
Une nécropole romaine exceptionnelle mise au jour à Narbonne
Le stress prénatal chez les futures mères pourrait nuire au développement cérébral de l'enfant à naître
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2020 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.070 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.