ACCUEIL | FLUX RSS
Mercredi 11 Décembre 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 29/04/2019 à 15:33


Imagerie médicale: le prototype d'un scanner révolutionnaire inauguré à Lyon


AFP

Une première mondiale: un scanner qui permettra à terme de réaliser des images en couleurs du corps humain avec une très grande précision est inauguré lundi au sein de la plateforme d'imagerie des Hospices civils de Lyon.Ce "scanner spectral à comptage photonique" a été implanté au Groupement hospitalier Est, situé à Bron (métropole de Lyon).

Ce n'est encore qu'un prototype mais il va permettre de lancer des expérimentations sur les gros animaux (des porcs) avant de passer à l'homme, explique à l'AFP l'un des porteurs du projet, le Pr Philippe Douek de l'Université Claude-Bernard Lyon 1.

Le scanner est la méthode d'imagerie la plus pratiquée au monde mais elle ne permet que des images en noir et blanc.

L'appareil lyonnais permettra une résolution cinq fois meilleure, avec des images en couleurs, ce qui permettra par exemple de mieux distinguer les tumeurs des tissus sains.

Il devrait permettre d'assurer à moindre coût nombre d'examens actuellement effectués par les appareils d'imagerie nucléaire de type PET SCAN, qui exigent l'emploi de marqueurs radioactifs à la mise en oeuvre délicate.

Si un scanner classique coûte entre 0,5 et 1,2 million d'euros et un appareil d'imagerie nucléaire environ 2,3 millions d'euros, ce nouveau scanner couleur pourrait valoir au début environ 1,4 million avant de voir ses prix baisser.

Il pourrait ainsi équiper des hôpitaux de taille plus modeste que ceux qui utilisent des PET SCAN.

"On ne va pas pouvoir remplacer le PET SCAN dans tous les cas", avertit toutefois le Pr Douek.

C'est le fabricant néerlandais d'appareils médicaux Philips qui a piloté la mise au point du nouveau scanner. Mais d'autres recherches ont été parallèlement engagées, sous l'égide notamment de l'Italien Bracco, pour mettre au point les nouveaux produits de contrastes nécessaires pour que l'appareil donne sa pleine mesure.

Le projet a été mis sur orbite par une subvention de l'État au titre des Investissements d'avenir qui a permis de mettre au point un premier prototype préclinique, testé pendant trois ans sur de petits animaux (rats et lapins). Et par la suite l'Union européenne a apporté 6,4 millions d'euros pour passer à l'étape suivante.

Mais le développement total de l'appareil a coûté "des dizaines de millions d'euros" à Philips, relève le Pr Douek.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Entrepôt high-tech pour livrer au plus vite du frais dans la ville qui ne dort jamais
Le streaming en expansion, son empreinte écologique aussi
L'emploi à l'ère de l'intelligence artificielle: des robots et des hommes
Un exosquelette connecté au cerveau permet à un patient tétraplégique de marcher
Révolution technologique en Birmanie, un des derniers pays à adopter un code informatique universel
En Chine, on règle avec son visage même quand on paie pas de mine
42, une école française d'informatique qui bouscule les codes
Le cerveau connecté de Neuralink testé dès l'an prochain, selon Musk
Un jeu vidéo conçu pour développer l'intelligence émotionnelle chez les adolescents
Les jeux vidéo de type Minecraft permettent-ils de doper la créativité ?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Les chiens savent catégoriser les mots, même prononcés par des inconnus
Le Soleil vu de plus près: une cascade de surprises
Des fossiles révèlent comment nos oreilles sont nées
Une nouvelle espèce de dinosaure, herbivore et court sur pattes, découverte en Equateur
Les orques ménopausées dopent la survie de leurs petits-enfants
 LES PLUS LUS 
Découverte d’une nouvelle espèce d’anguille électrique à haute tension
L’un des plus gros animaux volants de l’histoire identifié au Canada
La Russie n’utilisera plus son robot Fedor pour des missions dans l’espace
L'or ou l'eau: le dilemne que combattent les indigènes en Equateur
Les premiers bus à hydrogène entrent en service en France
La prise d'une décision dépend de notre degré d'incertitude, affirment des scientifiques américains
Cuir de poisson: quand de jeunes chimistes marient luxe et écologie
Ablation de l'utérus : les femmes seraient plus sujettes à la dépression ou à l'anxiété après l'intervention
Des compléments alimentaires aideraient à réduire certaines maladies mentales
La plus grande étude d'ADN éclaircit l'origine des langues indo-européennes
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.051 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.