ACCUEIL | FLUX RSS
Jeudi 20 Juin 2019

SANTE - Publié le 11/04/2019 à 22:28


L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière


AFP

Une étude internationale menée chez le rat et la souris montre que l'activité physique renforce la capacité régénératrice du système nerveux périphérique, où se situent les nerfs crâniens et spinaux.

Publiée dans le journal Science Translational Medicine, cette nouvelle étude dirigée par des scientifiques de l'Institut des neurosciences UMH-CSIC à Alicante (Espagne) et de l'Imperial College de Londres (Angleterre) a identifié une voie moléculaire liée à l'activité physique qui stimule la régénération nerveuse après une lésion de la moelle épinière. 

Les scientifiques ont administré aux rats un composé qui augmente l'activité d'une protéine appelée CBP six heures après l'apparition de la lésion de la colonne vertébrale, puis une fois par semaine. Grâce au traitement expérimenté dans ces recherches, les rats atteints d'une lésion de la moelle épinière, qui ne pouvaient plus marcher correctement, ont retrouvé une mobilité significative au niveau de leurs pattes arrière, en comparaison du groupe de contrôle d'animaux témoins qui n'a pas reçu de traitement.

Même si cette piste devra faire l'objet d'essais cliniques pour démontrer l'efficacité et la non-dangerosité d'un tel traitement chez les humains, ces résultats montrent une association possible entre la pratique d'une activité physique et la guérison d'une lésion au niveau de la moelle épinière.

"Nos travaux montrent que l'enrichissement de l'environnement par une cage plus grande, la présence d'autres souris, de tunnels, et de roues augmente l'activité des neurones. Cette stimulation entraîne des changements dans l'expression des gènes qui rendent les nerfs plus susceptibles de se régénérer", explique la Dre Simone Di Giovanni, professeure à l'Imperial College de Londres, qui a coordonné l'étude.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Réduire sa consommation de viande au quotidien pourrait allonger l'espérance de vie
Passer au moins 2 heures par semaine dans la nature aurait des effets bénéfiques sur notre santé
Les chauves-souris, première cause de cas mortels de rage humaine aux États-Unis
Deux expressos contre une maladie orpheline, c'est fort de café
L'activité physique dès l'âge de 3 ans préserve la santé cardiovasculaire des enfants
Des naissances rendues possibles par une méthode de la dernière chance
Un sommeil prolongé peut réduire le syndrome métabolique
La narcolepsie boosterait la créativité
Maladie de Lyme: 13 ans de controverses
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Un tour d'évasion tourne au drame: le corps du magicien retrouvé dans le Gange
Des chercheurs dissèquent le regard attendrissant du chien
Les fragments de Lune d'Apollo ont transformé la connaissance de l'univers
Les émotions morales, un outil pour diagnostiquer la démence fronto-temporale ?
Un nez artificiel conçu pour aider les médecins à identifier les tissus cancéreux pendant la chirurgie
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.