ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Juillet 2019

RECHERCHE - Publié le 25/03/2019 à 14:29


Les petits-déjeuners en famille aideraient les enfants à mieux accepter leur corps


AFP

Des chercheurs américains ont montré que le fait de prendre régulièrement le premier repas de la journée en famille pouvait aider les enfants et les adolescents à acquérir une image plus positive de leur corps.

Cette vaste étude, menée par une équipe des universités du Missouri, de Tennessee-Knoxville et de Washburn, comprenait 12 642 écoliers américains qui devaient noter la fréquence de leurs petits-déjeuners, de la prise de repas avec un parent, ainsi que leurs habitudes nutritionnelles en général.

Leurs résultats, parus dans la revue Social Work in Public Health, ont montré qu'un peu plus de la moitié des jeunes rapportait prendre leur petit-déjeuner cinq jours par semaine, et plus de 30 % prenaient le premier repas de la journée moins de cinq fois par semaine.

Près de 17 % des sujets ne petit-déjeunaient jamais et les garçons étaient plus à même de prendre ce repas que les filles.

Les scientifiques ont par ailleurs trouvé que les enfants et les adolescents qui petit-déjeunaient la semaine étaient plus susceptibles d'accepter leur corps, surtout s'ils partageaient régulièrement ce repas avec un parent.

"Nous savons que développer des comportements sains à l'adolescence, comme le fait de prendre quotidiennement son petit-déjeuner et ses repas en famille, peut avoir des effets sur le long terme à l'âge adulte", a commenté l'auteur de l'étude, Virginia Ramseyer Winter.

"Les enfants et les adolescents subissent beaucoup de pression émanant des réseaux sociaux et de la culture populaire concernant l'apparence physique. Avoir une relation saine avec la nourriture en prenant son petit-déjeuner et en passant du temps à table en famille pourrait avoir un impact significatif sur le bien-être. (...) Nous savons que les comportements parentaux ayant trait à la santé peuvent avoir des effets durables sur un enfant", précise Ramseyer Winter. 

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Les prothèses auditives pourraient aussi prévenir le vieillissement cérébral
L'apathie, un symptôme encore trop sous-estimé chez les patients atteints d'Alzheimer
La musique pourrait calmer autant que les sédatifs avant une anesthésie locale
Alzheimer : des scientifiques tentent d'expliquer pourquoi la maladie touche plus les femmes que les hommes
Des chercheurs français identifient un mécanisme cellulaire impliqué dans les grossesses pathologiques
Des chercheurs français ouvrent la voie à une nouvelle génération d'antibiotiques
La pollution atmosphérique serait responsable d'un vieillissement prématuré des poumons
Des chercheurs créent un logiciel pour prédire la performance des athlètes
Des chercheurs éliminent le virus du sida chez des souris infectées
L'exercice physique réduirait l'anxiété chez les seniors traités par chimiothérapie
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Le premier pas sur la Lune, il y a 50 ans
L'Etna à nouveau en éruption
Un nouvel épisode de canicule, plus court, mais intense, se prépare
Bali s'attaque à l'invasion du plastique
Le Kenya inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.058 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.