ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 15 Juin 2019

TECHNOLOGIES - Publié le 28/02/2019 à 13:14


Première opération chirurgicale via la 5G


AFP

La première opération chirurgicale au monde "télémonitorée" via la nouvelle génération de téléphonie mobile, la 5G, a été réalisée mercredi par un médecin espagnol en direct de la scène principale du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone.

Ce type d'assistance a déjà été utilisé en médecine, mais la 5G offre un temps de réaction, ou latence, encore plus court et une qualité d'image nettement meilleure que les réseaux précédents, limitant ainsi les risques d'erreur en apportant plus d'informations aux équipes médicales.

Durant l'opération, la connexion 5G a permis un temps de latence de 0,01 seconde, contre 0,27 seconde sur les réseaux 4G actuellement utilisés un peu partout dans le monde.

Selon la majorité des experts, la 5G devrait à terme permettre à des chirurgiens d'opérer à distance, via des bras robotisés.

Durant cette opération, le Docteur Antonio de Lacy a apporté conseil et assistance technique en temps réel, via une télédiffusion réalisée par réseau 5G, à une équipe chirurgicale réalisant une opération sur une tumeur intestinale à l'hôpital Hospital Clinic de Barcelone, situé à 5km du site du MWC, la grand-messe annuelle de l'industrie des télécoms.

Le directeur exécutif de l'Association mondiale des opérateurs (GSMA), qui organise le MWC, John Hoffman, assure qu'il s'agit de la "première opération chirurgicale télémonitorée en direct et en temps réel" via la 5G.

"C'est une première réellement révolutionnaire et simplement un des nombreux avantages qu'apportera la 5G", a ajouté M. Hoffman

"Il s'agit d'un premier pas en vue d'atteindre notre objectif: être en mesure dans un futur proche de réaliser des opérations chirurgicales à distance", a estimé pour sa part le Dr de Lacy.

"Si vous faites de la chirurgie assistée à distance, il vous est nécessaire d'avoir l'impression d'être presque là en personne. Vous ne pouvez pas avoir plus d'un ou deux millisecondes de temps de latence. C'est la raison pour laquelle la 5G présente un intérêt", a expliqué à l'AFP le directeur général de la GSMA, Mats Granryd.

Les promesses de très faible latence, plus grande capacité et débit accélérés concernant la 5G pourraient également révolutionner de très nombreux usages, du jeu vidéo sur mobile à l'usine robotisée, en passant par la très attendue voiture autonome.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Et si les humains préféraient s'informer via des robots ?
L'intelligence artificielle bat enfin les humains dans un jeu multijoueur
L'intelligence artificielle et le big data à la rescousse des agriculteurs africains
Aux États-Unis, un drone a livré un colis précieux: un rein
D'ici 50 ans, il pourrait y avoir plus de profils de personnes décédées que vivantes sur Facebook
Mario Kart débarque sur smartphone cet été
Imagerie médicale: le prototype d'un scanner révolutionnaire inauguré à Lyon
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Les robots en action à la Cité des sciences
Le streaming de jeux vidéo, une fausse bonne idée?
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
La conquête de l'espace en dix grandes dates
Il y a bientôt 50 ans, deux Américains marchaient sur la Lune
Une gigantesque tête de loup vieille de 32.000 ans découverte en Sibérie
Une épidémie menace un perroquet en danger d'extinction
Bonheur et Harmonie : deux pandas prometteurs pour la survie de l'espèce
 LES PLUS LUS 
Planète: la seule issue se trouve sous terre, selon certains experts
Une nouvelle espèce humaine découverte aux Philippines
Google ouvre son premier laboratoire d'intelligence artificielle en Afrique
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
A Cuba, les abeilles butinent heureuses et leur miel ravit l'Europe
Les rideaux d'hôpitaux sont des nids à bactéries
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
L'activité physique pourrait aider à guérir d'une lésion de la moelle épinière
Un régime riche en viande accroît le risque de mortalité
Infarctus ne rime pas nécessairement avec arrêt maladie prolongé
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.081 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.