ACCUEIL | FLUX RSS
Samedi 20 Avril 2019

CIEL&ESPACE - Publié le 11/02/2019 à 11:37


Le milliardaire Richard Branson prévoit son propre voyage spatial d'ici juillet


AFP

Le milliardaire britannique Richard Branson prévoit de voyager juste au-dessus de la frontière de l'espace, à bord du vaisseau de sa société Virgin Galactic, d'ici quatre ou cinq mois, a-t-il dit jeudi à l'AFP à Washington.

« Je voudrais y aller pour le 50e anniversaire du jour où on a marché sur la Lune, c'est notre plan », a précisé le patron du groupe Virgin, en marge d'un événement en l'honneur de Virgin Galactic au musée de l'air et de l'espace de Washington. Les astronautes américains de la mission Apollo 11 ont aluni le 20 juillet 1969.

Virgin Galactic est l'une des deux sociétés, avec Blue Origin, dans la course pour envoyer des passagers juste au-dessus de la frontière de l'espace pendant quelques minutes.  

Ces sociétés veulent faire voyager des centaines voire des milliers de personnes dans de courts vols « suborbitaux », c'est-à-dire qui n'iront pas en orbite terrestre. Ces missions seront bien plus courtes et abordables que le projet de SpaceX d'emmener un milliardaire japonais autour de la Lune, au plus tôt en 2023.

En décembre, Virgin Galactic a pour la première fois franchi l'altitude de 80 km, qui marque aux États-Unis par convention la frontière de l'espace (la convention internationale est de 100 km).

Le vaisseau-fusée de Virgin Galactic, baptisé SpaceShipTwo, est commandé par deux pilotes. Il est largué comme une bombe par un avion porteur, puis allume son moteur à réaction et file droit vers le ciel, atteignant une altitude à laquelle la courbure de la Terre est visible. Puis le vaisseau redescend naturellement, en planant, vers l'aéroport de Mojave, en Californie, son point de départ.

Il transportera à terme six passagers en plus des deux pilotes.

Richard Branson a souvent annoncé des dates pour ce premier voyage, qui ont toujours été dépassées.

Mais cette fois, le patron affirme que les essais sont entrés dans une phase décisive, après la réussite du test de décembre 2018, quand l'engin a pour la première fois atteint l'espace.

« D'ici juillet, nous devrions avoir réalisé assez d'essais », dit Richard Branson.

Mais il ne veut pas promettre que des clients voyageront avant la fin de l'année : « je dois attendre que notre équipe soit confiante à 100 % ».

Le patron a dit à l'AFP dépenser aujourd'hui 35 millions US par mois pour Virgin Galactic. Il avait précédemment dit que son investissement total dépassait un milliard de dollars depuis les années 2000.

Selon lui, le prochain vol d'essai aura lieu vers le 20 février, en fonction des conditions météorologiques.

Soyez le premier à commenter cet article!

Laisser un commentaire

  • Maximum 250 caractères


Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
Découverte d'une particule fondatrice de l'univers
La Lune dans cinq ans ? La NASA entretient le mystère
Comment nettoyer l'espace des vieux satellites et débris spatiaux
Le monde admire pour la première fois un trou noir
Japon: la sonde Hayabusa2 tente de créer un cratère sur un astéroïde
Enfin une image d'un trou noir ? Réponse mercredi
Les débris du test antisatellite pas dangereux pour l'ISS, dit l'Inde
Votre voix sur Mars? Tentez le concours
Du méthane sur Mars; une source peut-être localisée
 Publicité 
 LES PLUS RÉCENTS 
Des archéologues ajoutent l'urine à leur boîte à outils
Argentine: découverte d'un cimetière de dinosaures datant de 220 millions d'années
L'un des plus grands mammifères terrestres découvert au Kenya
Le plus gros perroquet du monde profite du réchauffement climatique
Vivre comme sur Mars? Une base ouvre dans le désert chinois
 LES PLUS LUS 
Les nuits lunaires plus froides que prévu, selon la sonde chinoise
Un dinosaure se défendant avec ses épines découvert en Argentine
Une momie d'Equateur, clé pour savoir comment une grave maladie a atteint l'Europe
Le petit-déjeuner ne favoriserait pas forcément la perte de poids
Le jour se lève pour des panneaux solaires révolutionnaires
L'image que l'on a de son corps peut dépendre de l'entourage
Tout un défi de sauver la tombe de Toutankhamon du tourisme de masse
Le Nord magnétique fonce du Canada vers la Sibérie
Le désert médical, un mal dont souffrent les Français des villes moyennes
Ouganda: saisie d'ivoire et d'écailles de pangolin, deux Vietnamiens arrêtés
 Publicité 
 En image 
 Publicité 
2011-2019 © Aux Frontières de la Science. Crédits photos: istockphoto. Page générée en 0.049 secondes. Blog d'actualités scientifiques réalisé par des passionnés.